Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

A Champagné, des enfants dans la peau des soldats de la Grande Guerre

mercredi 11 novembre 2015 à 17:34 Par Magali Fichter, France Bleu Maine

Le 11 novembre 1918, l'armistice signait la fin de la Première guerre mondiale. Fatalement, cette période s'éloigne dans les mémoires. Dans cette commune sarthoise, on a trouvé une solution originale pour transmettre le souvenir aux plus jeunes.

Trois soldats, un enfant de troupe et une infirmière...
Trois soldats, un enfant de troupe et une infirmière... © Radio France - Magali Fichter

Champagné, France

Elle subsiste dans les livres d'histoire, mais les plus jeunes ont bien du mal à se la représenter. Depuis la mort du dernier Poilu, Lazare Ponticelli, en 2008, il n'y a plus aucun témoin vivant pour raconter la Grande Guerre. A Champagné, l'Union nationale des combattants a décidé, pour les commérations du 11 novembre, de lui redonner vie, en faisant porter à des jeunes, et à des enfants, des costumes d'époque.

Axelle et Elie, très concentrées sur leur personnage - Radio France
Axelle et Elie, très concentrées sur leur personnage © Radio France - Magali Fichter

Ils ont marché en tête du défilé, en compagnie d'anciens combattants et de militaires du 2ème RIMA, et ont joué les porte-drapeaux. Parmi eux, il y a Mathieu, intérimaire dans la vraie vie, mais officier aux gants blancs pour l'occasion. Il y a aussi Elie, 10 ans, qui porte un costume d'enfant de troupe.

C'est pas très agréable, ça pique un petit peu, mais c'est pour rendre hommage aux soldats qui ont combattu pour nous (...) j'ai un livre qui parle de ça, et je le lis presque tout le temps !

Axelle, 14 ans, est aujourd'hui une infirmière de guerre. Pour elle, endosser ces vêtements, cela permet de mieux se rendre compte ce que ses ancêtres ont vécu.

Même s'il n'y a pas l'action, on essaye de se mettre dans la peau du personnage (...) Je m'imagine que je soigne les combattants qui sortent de la guerre, que je les aide. J'aimerais bien en faire mon métier, plus tard.

Axelle, 14 ans

Celui qui a eu l'idée de costumer les jeunes, c'est Bernard Waibel, vice-président de la section de Champagné de l'UNC. Il a emprunté des costumes au 2e RIMA et à des anciens.

Ce n'est pas un carnaval. On n'a plus de Poilus, et si nous voulons pérenniser le souvenir, c'est bien que les jeunes défilent. Pour eux, c'est un honneur !

Bernard Waibel, vice-président de la section de Champagné