Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Charles Aznavour est mort

Mort de Charles Aznavour : en 2010 il était venu dédicacer son livre à Besançon

lundi 1 octobre 2018 à 18:54 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon

Charles Aznavour, le dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi, il avait 94 ans. En 2010, le chanteur était venu au salon du livre "Les Mots Doubs" pour dédicacer son livre de souvenirs.

Charles Aznavour au Salon du livre de Paris en 2006.
Charles Aznavour au Salon du livre de Paris en 2006. © Radio France - Catherine Grain

Besançon, France

Plus de 70 ans de carrière, des chansons qui restent dans toutes les mémoires, 180 millions de disques vendus dans le monde entier, Charles Aznavour, le monument de la chanson française  s'est éteint la nuit dernière, alors qu'à 94 ans il s'apprêtait à repartir en tournée. C'était l'un des seuls chanteurs français à connaître un véritable succès international. 

Charles Aznavour était venu à Besançon en 2010, non pas pour chanter, mais pour dédicacer son livre de souvenirs intitulé "A voix basse". C'était le vendredi 24 septembre précisément à la Gare d'Eau au salon du livre "Les Mots Doubs".

Il était très humble, c'est ça qui m'a marqué

Le chanteur avait déjeuné au Bistrot du Jura, avec notamment le fils de Frédéric Dard,  l'auteur de San Antonio, et le romancier Daniel Picouly, parrain du salon.  il s'était ensuite prêté à une séance de dédicaces qui avait attiré une foule nombreuse. Christine Bresson, l'une des organisatrices des Mots Doubs, s'en souvient parfaitement : "Il avait dû signer plus de 200 livres dans l'après midi, ce qui est un volume très important, il n'avait pas arrêté, il était très accessible"

Charles Aznavour avait pris notamment un moment pour échanger avec un petit garçon d'origine arménienne qui était venu lui faire un cadeau , le petit garçon et sa famille étaient très émus. "C'était un homme très doux, très chaleureux , vif dans sa répartie, dans sa discussion, dans ses regards", se souvient Christine Bresson,  et puis très humble, c'est ça qui m'avait marqué".