Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Charlie Chaplin : les cinq anecdotes sur l'acteur le plus célèbre du cinéma muet

-
Par , France Bleu

Le 16 avril 1889, naissait en Suisse la figure la plus célèbre du cinéma muet. Charlie Chaplin est connu pour avoir incarné de nombreux rôles : dictateur, chercheur d'or, ouvrier, et surtout son personnage mythique de Charlot à la démarche de canard. Voici cinq anecdotes sur l'artiste.

On le connaît principalement pour son rôle de Charlot, mais Chaplin a également incarné un dictateur, un soldat, un prisonnier et un ouvrier d'usine.
On le connaît principalement pour son rôle de Charlot, mais Chaplin a également incarné un dictateur, un soldat, un prisonnier et un ouvrier d'usine. © Getty - Hulton Archive

Vous l'avez vu en Charlot, en dictateur ou en ouvrier d'usine, Charlie Chaplin est encore aujourd'hui une véritable légende du cinéma muet. Mais connaissez-vous tout sur le roi de la pantomime ? Voici cinq anecdotes sur le vagabond le plus célèbre du cinéma.

Charlot, premier sujet de produits dérivés

Une moustache légendaire, un chapeau melon, une canne, une démarche de canard... Le personnage mythique du vagabond Charlot, inventé par Charlie Chaplin lui-même, fait sa première apparition en 1914 dans le film burlesque Charlot est content de lui. 

Je voulais que tout soit une contradiction : le pantalon ample, la veste étriquée, le chapeau étroit et les chaussures larges… J'ai ajouté une petite moustache qui, selon moi, me vieillirait sans affecter mon expression. Je n'avais aucune idée du personnage mais dès que je fus habillé, les vêtements et le maquillage me firent sentir qui il était. J'ai commencé à le connaître et quand je suis entré sur le plateau, il était entièrement né.

Les films le mettant en scène s'enchaînent (il en sortira un par semaine pendant plusieurs mois) et Charlot devient rapidement un phénomène culturel. Sa popularité s'étend à l'international. Il est le premier personnage de cinéma à être associé à des produits dérivés. Tasses, bandes dessinées, dessins animés : son visage est partout. 

Sa rencontre avec l'abbé Pierre en 1954

En hiver 1954, la France connaît un hiver glacial. De nombreux sans-abri meurent dans les rues de Paris. À la radio, l’abbé Pierre lance alors un appel à la solidarité. Les dons affluent et parmi eux, celui d'un certain Charlie Chaplin. Il donnera 2 millions de francs. Pour lui, ces millions ne sont pas un don. Il dira : "Ils appartiennent au vagabond que j’ai été et que j’ai incarné. Ce n'est que le juste retour des choses".   

Son plus grand succès et le déclin de sa popularité

Charlie Chaplin réalise le film Le Dictateur en 1939. Son tournage débute en septembre, quelques jours après la déclaration de guerre de la France et la Grande Bretagne à l'Allemagne. Critique ouverte de la brutalité du régime nazi, cette satire se moque des dictateurs qui tentent de s'installer en Europe. Le film se termine notamment sur un discours engagé de plusieurs minutes prônant la liberté, la démocratie et la tolérance.

Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. (...) Nous ne voulons ni haïr ni humilier personne. (...) Je dis à tous ceux qui m’entendent : ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’avidité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront. Et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que les hommes mourront, la liberté ne pourra périr.

Chaplin y joue à la fois le rôle du dictateur (largement inspiré d’Adolf Hitler) et du héros, un barbier juif. La ressemblance entre Charlie Chaplin et Hitler avait déjà été remarqué de nombreuses fois : outre la fameuse moustache, ils sont nés à quelques jours d'intervalle et sont tous deux issus d'un milieu modeste.

Dans son premier film parlant, Chaplin critique des régimes politiques dictatoriaux et fascistes qui s’installent en Europe.
Dans son premier film parlant, Chaplin critique des régimes politiques dictatoriaux et fascistes qui s’installent en Europe. © Getty - Bettmann

"[Ce film] J'étais déterminé à le faire car on doit se moquer d'Hitler."

Nommé plusieurs fois aux Oscars, ce film fut son plus grand succès. Mais il marqua également le début du déclin de la popularité de l'acteur. Son engagement fut mal vu dans le milieu du cinéma - qui tentait à cette époque d'éviter toute controverse politique. Impossible dorénavant de séparer le personnage de l'engagement politique. 

La légende raconte qu'Adolf Hitler lui-même aurait visionné par deux fois le film.

Sa dépouille volée

Le 2 mars 1978, soit quelques mois après sa mort, deux hommes déterrent la dépouille de Charlie Chaplin dans le cimetière de Corsier-sur-Vevey, en Suisse. Le lendemain, une rançon d'un million de francs est demandée à la famille. Après plusieurs mois d'enquête, le cercueil est finalement retrouvé en avril 1978, enterré dans un champ de maïs près du lac de Genève. Sa tombe est maintenant protégée par une dalle de béton de 2 mètres d’épaisseur.

Le concours de sosies

Pour la petite histoire, Charlie Chaplin aurait participé incognito à un concours de sosies pour son propre rôle et ... aurait perdu !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess