Société

Charlie Hebdo cherche, sans succès, une salle de spectacle à Avignon pour le festival Off

Par Aurélie Lagain et Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse et France Bleu jeudi 30 mars 2017 à 10:52

Charb, directeur de la publication de Charlie Hebdo, en octobre 2012
Charb, directeur de la publication de Charlie Hebdo, en octobre 2012 © Maxppp -

Le metteur en scène d'un texte de Charb (Charlie Hebdo) ne trouve pas de scène pour monter un événement autour des 25 ans du journal, au festival Off d'Avignon cet été.

Charlie Hebdo cherche un lieu pour le festival Off d'Avignon cet été. Gérald Dumont, metteur en scène de Lille, veut mettre en scène un texte de Charb sur l'islamophobie et organiser plusieurs jours de débats pour les 25 ans du journal Charlie Hebdo.

Plusieurs salles d'Avignon ont refusé ce spectacle, qui ne correspond pas à leur programmation artistique.

Pas de salle à Avignon, spectacle annulé à Lille

À Lille, le spectacle a été annulé à l'université, qui craignait des débordements.

Le metteur en scène a écrit à la ministre de la Culture pour dénoncer une "censure sécuritaire". La LICRA, la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, parle quant à elle de "censure, de lâcheté et de trahison de nos valeurs".

"On n'a jamais eu aucun problème ! Il y a des débats parfois houleux, mais c'est important que cette parole existe. C'est ce qu'on voulait proposer à Avignon." - Gérald Dumont

Gérald Dumont, le comédien et metteur en scène du texte posthume de Charb "Les escrocs de l'islamophobie" explique qu'il ne s'agit pas seulement d'un spectacle mais d'organiser des débats avec Charlie Hebdo : "L'idée c'était de faire une semaine d'événements, de rencontres. c'était pas de venir à Avignon pour vendre mon spectacle. Sinon j'aurais loué une salle ! L'enjeu c'était de créer quelque chose autour de ce journal qui s'en est pris parfois plein la tronche."

"Des débats parfois vifs, c'est très bien d'ailleurs", explique le metteur en scène

Patrick Peloux, ancien de Charlie Hebdo et ami de Charb, a réagi ce jeudi matin sur France Inter : "C'est un bon spectacle, c'est un texte qui a une bonne réflexion. Il avait écrit ça quasiment d'un trait, c'est un texte qui apporte une bonne analyse par rapport au radicalisme islamique, au radicalisme religieux."

"Si certains jugent que le spectacle n'est pas bon, c'est leur analyse, mais il ne faut pas le censurer." - Patrick Peloux

Patrick Peloux ajoute : "On fuit ce débat, parce que ça fait peur."

Qu'est-ce qui peut faire peur ?, se demande le metteur en scène. La sécurité des gens de Charlie Hebdo ? Ils "sont protégés", répond Gérald Dumont. "Si malgré cette protection ils ne peuvent plus s'exprimer, ça pose un problème."

"Si malgré cette protection ils ne peuvent plus s'exprimer, ça pose un problème."