Culture – Loisirs

Château-Gontier : les œuvres prêtées par le Centre Pompidou sont arrivées !

Par Marie Rouarch, France Bleu Mayenne jeudi 26 janvier 2017 à 6:00

Le déballage des œuvres se fait très méticuleusement dans la chapelle du Géneteil à Château-Gontier.
Le déballage des œuvres se fait très méticuleusement dans la chapelle du Géneteil à Château-Gontier. © Radio France - Marie Rouarch

Pour marquer son 40e anniversaire, le Centre Pompidou, à Paris, organise une série d'événements partout en France. À Château-Gontier, l'exposition "Parole, parole" débute ce samedi, avec 18 œuvres prêtées par Beaubourg. Elles sont arrivées ce mercredi en Mayenne.

Cette année, le Centre Pompidou, à Paris, fête ses 40 ans. Pour célébrer l'événement, quarante projets partout en France ont été retenus. Parmi eux, celui porté par le Carré, le centre d'art contemporain de Château-Gontier, un beau symbole dans la ville de naissance de Claude Pompidou, la femme de l'ancien Président.

En Mayenne, l'exposition "Parole, parole" ouvrira ses portes au public samedi 28 janvier, au sein de la chapelle du Genêteil, à Château-Gontier. Dix-huit œuvres, prêtées pour l'occasion par le Centre Pompidou, reliées par le thème de l'oralité. Ces œuvres sont arrivées ce mercredi après-midi, en toute discrétion. Le transport depuis les réserves de Beaubourg s'est fait dans un semi-remorque banalisé, sécurité du précieux chargement oblige. Les caisses contenant les œuvres ont immédiatement été déchargées et l'installation de l'exposition a pu débuter.

Gants de coton et infinies précautions

On s'en doute, l'ouverture des caisses et l'installation des œuvres se fait avec de grandes précautions, sous l'œil avisé de Christophe Chomet, "emballeur" au Centre Pompidou. C'est lui qui a accompagné le chargement et supervise les opérations. À chaque pièce son emballage spécifique, hermétique et calé sur mesure. "On pourrait presque dire que chaque caisse est une œuvre aussi !" s'amuse Christophe Chomet. Ce moment du "déballage" est forcément émouvant pour toute l'équipe, une forme de consécration pour le centre de Château-Gontier.

La découverte des œuvres est un moment particulier pour les organisateurs de l'exposition "Parole, parole"

Dans la chapelle, à la température et à l'hygrométrie contrôlées en permanence, les œuvres d'art sont minutieusement scrutées, une forme "d'état des lieux", commente Antoine Avignon, médiateur culturel au Carré, à Château-Gontier. Un avant le départ des réserves du Centre Pompidou, un à l'arrivée à Château-Gontier. Même procédé lors du démontage de l'exposition, fin avril, un contrôle avant le départ de Château-Gontier, un dernier de retour au Centre Pompidou, "pour la préservation du patrimoine" souligne Antoine Avignon.

Une scénographie bien établie

Toutes les pièces trouvent ensuite progressivement leur place dans la chapelle de 300 m² selon une disposition évidemment savamment établie par le commissaire de l'exposition, Bertrand Godot. Des œuvres très diverses, photos, vidéos, pièces sonores, chaises "langue" de Pierre Paulin, etc. toutes reliées par l'oralité, d'où le nom de cette exposition "Parole, parole".

La fin de l'installation est prévue pour ce jeudi midi, avant les derniers ajustements. L'ouverture au public se fera samedi 28 janvier à 14h. L'exposition "Parole, parole" sera visible jusqu'au 23 avril. L'entrée est libre.