Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Cherbourg : le train des neiges, une bénédiction

Pour les vacances d'hiver, beaucoup de Cherbourgeois amateurs de ski voyagent avec le train des neiges affrété spécialement par la SNCF deux fois par an, qui les amène au pied des pistes du côté de Bourg-Saint-Maurice.

Pour cette famille cherbourgeoise, le train des neiges est une bénédiction
Pour cette famille cherbourgeoise, le train des neiges est une bénédiction © Radio France - Olivia Cohen

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

C'était le grand départ des vacances d'hiver ce samedi dans la Manche, classée en zone B. Chaque année, à cette période, la SNCF affrète son train des neiges, TGV spécial qui amène les Manchois directement au pied des pistes : le Cherbourg-Bourg-Saint-Maurice (Savoie) circule deux fois par an. Ce samedi, le train aller est parti à 8h12 tapantes avec plein de Cherbourgeois heureux à bord.

Le train des neiges, une bénédiction pour les Manchois | Réécoutez le reportage à la gare de Cherbourg

Pour Fabienne, mère de famille fan de ski, cette ligne directe est une bénédiction : 

On n'a pas le métro, le taxi ou une nuit d'hôtel à prendre à Paris, c'est tellement confortable, on est des adeptes depuis toujours !

Sur le quai de la gare de Cherbourg, Fabienne a déjà enfilé sa veste de ski blanche et noué chaudement son écharpe grise à paillettes autour du cou :

On est prêt à chausser les ski, le train nous permet d'arriver en pleine forme.

Fabienne part une semaine avec ses deux ados et son époux. Heure d'arrivée : 18h20, alors il va falloir se distraire pendant ces longues heures. Pierre et Louise, les deux ados de Fabienne, ont leurs instruments de survie dans leur poche : 

Nos téléphones et nos batteries externes !

À force de discuter, il ne faudrait pas le rater, ce train des neiges : il faut remonter tout le quai jusqu'à la voiture 10, c'est monsieur qui demande à toute la petite famille de s'activer : "On a l'habitude donc on a prévu le coup, on arrive toujours très tôt."

Les valises sont rangées, la famille s'installe. Reste une question : pour le dîner du soir, fondue ou tartiflette ? Un débat qui risque d'occuper la petite famille pendant une bonne partie du trajet.

Il ne fait pas chaud à la gare de Cherbourg comme à la montage - Radio France
Il ne fait pas chaud à la gare de Cherbourg comme à la montage © Radio France - Olivia Cohen