Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 35 films tournés l'an dernier en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Alors que le 72e Festival de Cannes débute ce mardi soir, gros plan sur les nombreux tournages accueillis en Vaucluse, grâce à la commission du film Luberon Vaucluse. Trente-cinq films, quel que soit leur format, ont été tournés l'an dernier dans le département.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - FARINE Valerie

Département Vaucluse, France

Et... action ! Le Vaucluse a accueilli le tournage de 35 films l'an dernier, de la pub au documentaire, en passant par le clip et le long métrage. Quatre longs métrages en tout ont été tournés dans le département, pas connus du grand public, mais peut être le deviendront-ils un jour. On compte un film norvégien au nom imprononçable, Horse Latitude, tourné à Vaison-la-Romaine, L'étoile bleue sur le Ventoux et Just a kid, dans un entrepôt avignonnais. 

C'est la commission du film Luberon Vaucluse qui recense ces tournages. Elle les accompagne d'ailleurs tout au long de la réalisation des films. Elle aide aux repérages par exemple, ou à obtenir des autorisations de tournage et elle propose aussi des listes de techniciens ou des comédiens. Tout ce travail d'accompagnement est financé par le département et par la région.   

Vanter le Vaucluse auprès des réalisateurs 

Bien sûr, les membres de cette Commission sont à Cannes pendant le Festival, à la fois pour voir des films des sélections, mais surtout vanter le Vaucluse. Ils sont chargés de rencontrer les réalisateurs, les scénaristes, les producteurs et de les convaincre de choisir le Vaucluse comme terrain de jeu et de tournage. Il s'agit de vendre notre territoire en quelque sorte, pour accueillir de futurs films. D'ailleurs, le département ne manque pas d'exemples de prestige : Manon des Sources et Jean de Florette ont été tournés en Vaucluse, tout comme La gloire de mon père et Le château de ma mère, mais aussi Le cœur des hommes, Pierrot le fou, ou Le hussard sur le toit.