Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chiffre du jour : 50e anniversaire de la mort de Jean Vilar, le fondateur du Festival d'Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

L'auteur et metteur en scène Jean Vilar est mort le 28 mai 1971, il y a tout juste cinquante ans. Il a créé le Festival d'Avignon en 1947 et l'a dirigé jusqu'à la fin de sa vie.

L'hommage rendu à Jean Vilar, créateur du Festival de théâtre
L'hommage rendu à Jean Vilar, créateur du Festival de théâtre © Radio France - daniel morin

Il y a cinquante ans, le fondateur du festival d'Avignon succombe à une crise cardiaque, dans sa villa de Sète. Il n'a pas 60 ans. Toute sa vie, il l'a vouée au théâtre.

À 20 ans, il monte à Paris et assiste, par hasard, à une représentation de la pièce Richard III, de William Shakespeare. C'est LA révélation : il tombe amoureux des planches. Il devient comédien, auteur, metteur en scène... Il fonde sa propre compagnie dans les années 40, et enchaîne les tournées. Jusqu'à ce jour de 1947 où son ami, le poète René Char, lui propose de monter une pièce à Avignon, dans la cour d'honneur du Palais des Papes. 

Subjugué par la Cour d'Honneur

Tout d'abord, Jean Vilar refuse. Puis il finit par accepter, subjugué par la beauté des lieux. "Cette cour, il faut la voir quand elle est déserte, raconte plus tard le fondateur du festival. Elle est extrêmement belle. Et imposante. Et simple, en même temps. Ça s'est fait comme ça... J'ai dit : oui, on peut faire quelque chose.

À l'été 1947, Jean Vilar monte trois pièces, à Avignon : "L'histoire de Tobie et Sara" de Paul Claudel, "La Terrasse de midi" de Maurice Clavel et "Richard II" de William Shakespeare. La première édition du festival est née, elle s'appelle à l'époque "la semaine d'art en Avignon". Elle deviendra le Festival d'Avignon en 1954.

Théâtre, musique, danse, cinéma

Jean Vilar, est un visionnaire. Il fait travailler de jeunes metteurs en scènes, et s'intéresse à toutes les disciplines. En 1966, il intègre la danse au festival, en invitant le Ballet Béjart. En 1967, c'est le cinéma qu'il amène, avec une projection de "la Chinoise" de Jean-Luc Godard.  

Mais l'édition de 1968 le déstabilise complètement. Le vent de contestation qui souffle depuis le mois de mai ébranle le festival. Les débats organisés dans la ville tourne au lynchage de Vilar - qui est comparé au dictateur portugais Salazar. Le directeur du festival en sort meurtri, affaibli, il ne s'en remettra pas

Pour le 50e anniversaire de sa mort, la maison Jean Vilar d'Avignon consacre une exposition exceptionnelle au fondateur du festival. Elle s'intitule "Côté Jardin" et présente une série de photos, en plein air. Elle est visible du 4 juin au 14 novembre.

La 75e édition du Festival d'Avignon débute le 5 juillet 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess