Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"160 sépultures du 13e siècle retrouvées place Fournier à Limoges" annonce l'archéologue Christophe Maniquet

-
Par , France Bleu Limousin

Les fouilles déclenchées suite à des travaux place Fournier à Limoges ont révélé la présence de 160 sépultures des XIIIe et XIVe siècle. Un trésor inconnu a dit l'archéologue de l'Inrap, Christophe Maniquet, invité de France Bleu Limousin ce mercredi matin.

Christophe Maniquet, archéologue, invité de France Bleu Limousin ce mercredi
Christophe Maniquet, archéologue, invité de France Bleu Limousin ce mercredi © Radio France - Alain Ginestet

C'est un grand bond dans le passé de Limoges que les archéologues ont effectué ces derniers mois, à la faveur des fouilles déclenchées suite à des travaux place Fournier. Ces dernières ont révélé la présence de plusieurs dizaines de sépultures des XIIIe et XIVe siècle ! Un trésor inconnu a dit l'archéologue de l'Inrap, Christophe Maniquet, invité de France Bleu Limousin, et qui supervisé ces fouilles très fructueuses.

"On avait fait quelques sondages en 2016, qui nous avaient permis de voir qu'on avait quelques sépultures à seulement quarante centimètres sous le bitume, et il s'avère qu'après le décapage complet de la zone de fouilles, on est à près de 160 sépultures", explique Christophe Maniquet. De qui s'agit-il ? "On a pu constater dans un premier temps qu'on avait principalement des hommes âgés, donc _on se pose la question de savoir si on est pas sur le cimetière des moines qui étaient rattachés à l'abbaye Saint-Martial_"(détruite au 18e siècle). "Néanmoins, a-t-il poursuivi, on a aussi quelques femmes et d'autres individus qui ont peut-être eu le privilège d'être inhumés avec les moines, au plus près de l'abbaye. La majorité de ces sépultures sont datées du 13e et 14e siècles, on les a retrouvées à très faible profondeur".

Les objets retrouvés seront remis au service régional de l'archéologie

A présent, "la fouille en elle-même est complètement terminée, même si on suit encore les travaux, et tout ce qu'on a retrouvé est désormais stocké dans les hangars de l'Inrap à Limoges, et _ces objets seront ensuite remis au service régional de l'archéologie_, qui a prescrit cette fouille, pour un dépôt définitif" a détaillé l'archéologue.

"Les sondages fait en 2016 avait révélé la présence d'un four à cloche et de quelques sépultures. Mais on connaissait très mal la place Fournier dans les textes et dans les plans anciens" a conclu Christophe Maniquet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess