Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Chronique d'une abbaye : Bénévent-l'Abbaye à la recherche de son histoire

-
Par , France Bleu Creuse

Bénévent-l'Abbaye propose, jusqu'à la fin de l'année, une exposition sur ce que l'on sait et ce qu'il reste à découvrir à propos de l'abbatiale.

Léo Timonier a réalisé l'exposition "Chronique d'une abbaye"
Léo Timonier a réalisé l'exposition "Chronique d'une abbaye" © Radio France - Lisa Melia

Bénévent-l'Abbaye, France

Léo Timonier n'a pas l'habitude de mener les visites, mais il navigue avec aisance entre les panneaux de l'exposition "Chronique d'une abbaye", ouverte depuis la fin du mois de juin au Scénovision de Bénévent-l'Abbaye. "On s'est rendu compte que, même si on avait des informations sur l'abbaye, beaucoup de choses restaient en suspens", explique Léo Timonier.

"J'ai du me débrouiller avec des documents en vieux français, ça n'a pas été facile" - Léo Timonier

À 25 ans, il a réalisé l'exposition dans le cadre de son stage de fin d'étude auprès de la communauté de communes Monts et Vallées Ouest Creuse, pour son master 2 de valorisation du patrimoine et développement du territoire, à l'université de Limoges. Son but : montrer aux visiteurs la complexité du lieu et l'ampleur des recherches qu'il reste à mener. "Le travail de recherche était excitant, apprécie Léo Timonier. Il y a eu un travail d'investigation, un travail de terrain, un travail d'entretien par exemple avec la région qui possédait des plans de l'abbaye. C'était parfois un défi. Je me suis rendu aux archives, mais tout est rédigé en latin et je n'en ai fait que pendant deux ans, au collège ! J'ai du me débrouiller avec des documents en vieux français, ça n'a pas été facile."

L'exposition est accessible gratuitement au Scénovision - Radio France
L'exposition est accessible gratuitement au Scénovision © Radio France - Lisa Melia

Léo Timonier a tout de même réussi à aborder, en quatorze panneaux, plusieurs points clefs de l'histoire de l'abbatiale de Bénévent-l'Abbaye. Son nom, tout d'abord. Une partie de l'exposition détaille comment l'ancienne ville de Segondelas est devenu Bénévent, en l'hommage de la ville italienne de Benevento, une cinquantaine de kilomètre au nord-est de Naples, d'où sont venues les reliques de Saint-Barthélémy, l'un des douze apôtres de Jésus, qui ont fait la renommée du bourg creusois par la suite. Pourquoi les reliques ont-elles été transportées jusqu'en France ? "On l'ignore, reconnaît Léo Timonier. Plus on cherche, plus les points d'interrogations sur l'histoire de l'abbaye se multiplient."

une exposition visible jusqu'à la fin de l'année 2019 

On sait, en revanche, à quel point ces reliques ont transformé Bénévent-l'Abbaye en point central, attirant pèlerins, mais aussi marchands et richesses. L'exposition s'intéresse également à la place de l'abbaye au sein du diocèse de Limoges, à la construction qui a sans doute impliquée des compagnons parmi les maçons, à la restauration de Paul Abadie en 1870 ou encore à la faune et la flore autour de l'abbaye, les fêtes, les traditions et les légendes qui ont marqué son histoire.

Quatorze panneaux détaillent l'histoire de l'abbaye - Radio France
Quatorze panneaux détaillent l'histoire de l'abbaye © Radio France - Lisa Melia

Pierre Veysseix, directeur et conservateur des sites culturels et touristiques de l'Ouest Creuse, est ravi d'avoir confié cette mission à Léo Timonier : "Nous lui avons laissé de la liberté dans le travail de recherche, il s'en est très bien tiré. Le service d'ingénierie culturelle de la communauté de commune avait pour mission cette année de travailler sur deux gros projets autour de l'espace Monet-Rollinat à Fresselines et de l'exposition sur Paul Madeline à Crozant. Nous voulions travailler sur une exposition sur la vie du Scénovision et on s'était dit qu'il était d'apporter quelque chose de neuf autour de l'abbaye."

Pierre Veysseix, directeur et conservateur des sites culturels et touristiques de l'Ouest Creuse

Le travail de Léo Timonier a surtout permis à la com-com Monts et Vallées Ouest Creuse d'identifier les sources pour approfondir les recherches. Les textes en latin seront désormais confiés à des experts pour les faire traduire, "ce sont les seuls vrais témoignages sur la vie quotidienne de l'Abbaye", s'enthousiasme Pierre Veysseix.

L'exposition "Chronique d'une abbaye" restera au Scénovision jusqu'au 31 décembre 2019. Elle est accessible gratuitement.