Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Cinéma : "Les Invisibles", une comédie sur les femmes SDF, tournée dans le Nord

mercredi 9 janvier 2019 à 3:06 Par Anne-Claire Gauchard, France Bleu Nord et France Bleu

"Les Invisibles" raconte le combat de femmes SDF et des travailleuses sociales qui les accompagnent. Tournée dans le Nord, la comédie qui sort ce mercredi 9 janvier réunit autour de Corinne Masiero ou d'Audrey Lamy, une quinzaine de comédiennes non-professionnelles qui ont connu la grande précarité.

Le tournage a eu lieu à Lille, Tourcoing, Valenciennes ou Anzin
Le tournage a eu lieu à Lille, Tourcoing, Valenciennes ou Anzin - JC Lother

Lille, France

C'est dans le Nord, à Lille, Tourcoing, Valenciennes ou Anzin que Louis-Julien Petit a choisi de tourner son troisième long-métrage. Au côté de la Nordiste Corinne Masiero, connue pour son rôle de Capitaine Marleau, d'Audrey Lamy ou de Noémie Lvovsky, une quinzaine de comédiennes non-professionnelles, castées dans le Nord et qui ont connu la grande précarité.

Dans cette comédie sociale et militante, alors qu'un centre d’accueil pour femmes SDF va fermer, les travailleuses sociales se mobilisent pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent. Quitte à pratiquer la désobéissance civile.

"Les Invisibles", ce sont ces femmes sans-abris. Elles représentent 40% des sans domiciles fixes, mais se cachent pour se protéger de la violence de la rue. "C'est la double peine quand tu es une gonzesse et que tu es à la rue" confie Corinne Masiero, qui a elle même autrefois connu la grande précarité. " Tu te fais beaucoup plus violer et taper sur la gueule. Tu dois toujours surveiller à 360° ce qui se passe autour de toi parce que tout est ennemi, tout, tout tout." ajoute la comédienne nordiste.

"Les Invisibles" ce sont aussi les travailleuses sociales, qui œuvrent dans l'ombre et souvent sans soutien. "Celles qu’on n’aide pas à aider les autres", traduit le réalisateur Louis-Julien Petit, qui signe ici son troisième long-métrage après Discount et Carole Matthieu.

Une grande qualité de travail

Corinne Masiero, qui parle de ce film comme d'une "perle" , a été très marquée par la collaboration avec les comédiennes recrutées parmi les personnes en grande précarité. "Les rencontres ont été d'une force incroyable, terribles, drôles, dramatiques parce qu'elles ont toutes vécu des moments de grande précarité".  

Corinne Masiero qui évoque aussi la qualité du travail fourni sur le tournage. "Quand elles ont commencé à travailler les premières scènes, la barre était super haute et il fallait renvoyer du bois derrière!"

Corinne Masiero avait déjà tourné dans les deux précédents films de Louis-Julien Petit - Aucun(e)
Corinne Masiero avait déjà tourné dans les deux précédents films de Louis-Julien Petit - JC Lother

Le film, acclamé par une standing ovation au Festival du film francophone d'Angoulême cet été, avait aussi été présenté en novembre au Festival du film d'Arras et ces dernières semaines lors de plusieurs avant-premières dans le Nord Pas-de-Calais.