Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Cinéma multiplexe à Dole: les travaux commenceront cet été

-
Par , France Bleu Besançon

A Dole, la construction d'un complexe cinématographique de dix salles sur la rive gauche du Doubs va débuter cet été 2020. Un projet à dix millions d'euros porté par le groupe vésulien Majestic Cinémas, pour une ouverture prévue à l'automne 2021, sur le site des anciens abattoirs.

Vue d'architecte du futur cinéma depuis la rive droite du Doubs
Vue d'architecte du futur cinéma depuis la rive droite du Doubs - Cabinet Linéaire A

Le projet d'un cinéma multiplexe à Dole devrait enfin se concrétiser: les premiers coups de pelleteuse seront donnés cet été sur le site des anciens abattoirs, sur la rive gauche du Doubs, entre les rues du Général Bethouart et la rue Alexis Cordienne. Le projet est dans les cartons depuis plusieurs années, c'est le groupe Majestic Cinémas, de Vesoul,  propriétaire depuis un an du cinéma dolois les Tanneurs, qui investit près de 10 millions d'euros pour la construction de ce multiplexe, il devrait ouvrir ses portes à l'automne 2021.

"Dole est une ville cinématographiquement en souffrance" estime Jean-Claude Tupin, le patron du groupe vésulien, pour qui l'actuel cinéma des Tanneurs est "vétuste et ne répond plus aux réalités du moment". Conséquence: la clientèle se reporte sur les multiplexes dijonnais et bisontins. Mais il y a du potentiel: le cinéma les Tanneurs, avec ses six salles, a réalisé 130.000 entrées en 2019 (+11% en un an),  et pour Jean-Claude Tupin, qui parle d'expérience, "lorsqu'on ouvre un nouveau multiplexe on multiplie la clientèle par 2,5 à 2,8.". Il s'attend donc à une moyenne de 300.000 entrées par an.  

La facade du multiplexe depuis la rue Cordienne (vue d'architecte). - Aucun(e)
La facade du multiplexe depuis la rue Cordienne (vue d'architecte). - Cabinet Linéaire A

Le complexe abritera dix salles de cinéma d'une capacité de 100 à 480 places, pour une capacité totale de 1880 fauteuils, et deux restaurants. La grande salle sera équipée du plus grand écran de Bourgogne-Franche Comté,  de 21 mètres de large. Le confort dans toutes les salles sera particulièrement soigné, avec 1 m 20 entre les rangées, contre 1 m 05 à 1 m 10 dans un cinéma standard, et des fauteuils "classe premium" de 65 cm. Une salle ICE proposera une expérience de cinéma immersif. 

Un classement "art et essai"

La MJC de Dole va être intégrée au projet pour proposer sa propre programmation, car le futur multiplexe ambitionne d'obtenir le classement "art et essai" ainsi que les trois labels officiels "Jeune public", "Patrimoine et Répertoire", "Recherche et Découverte". La grande salle devrait être baptisée "salle Jacques Duhamel" en hommage à l'ancien ministre de la culture et maire de Dole. 

Avec 60 salles dans le nord-est de la France et 1 million 628.000 entrées en 2019, le groupe Majestic Cinémas est actuellement 12e au classement français des exploitants de salles, mais troisième groupe indépendant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu