Culture – Loisirs

Claude Viallat, peintre mondialement connu et anonyme à Nîmes

Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère et France Bleu jeudi 12 octobre 2017 à 19:41

Claude Viallat
Claude Viallat © Maxppp -

Le musée Carré d'art à Nîmes propose jusqu'au 30 décembre une exposition consacrée aux peintres du mouvement "Supports/Surfaces". Un mouvement créé au tout début des années 70. Parmi eux, le Nnîmois Claude Viallat, mondialement connu. Ce n'est pas forcément le cas dans sa ville natale.

Ses œuvres sont présentées dans les galeries du monde entier. Et pourtant, Claude Viallat, est un quasi inconnu des Nîmois. Il suffit pourtant de pousser la porte du Quick dans le centre-ville pour découvrir ses peintures. Depuis une vingtaine d'années, elles recouvrent entièrement le plafond et les colonnes du fast-food. Elles laissent souvent de marbre les jeunes consommateurs, mais attirent en revanche les amateurs d'art du monde entier.

Peu de gens connaissent les œuvres qui décorent le lieu

Le plafond décoré par le peintre Claude Viallat  - Radio France
Le plafond décoré par le peintre Claude Viallat © Radio France - Sylvie Duchesne

"En règle générale, il y a beaucoup de japonais qui viennent au restaurant, ils prennent quelques photos et ils repartent. Pas mal de canadiens et d'américains aussi. Pas beaucoup de nîmois connaissent Viallat."

Alban Perrier, le manager du Quick

De l'art contemporain sur les murs  - Radio France
De l'art contemporain sur les murs © Radio France - Sylvie Duchesne

Depuis qu'il est à Nîmes, le manager du fast-food a pris des renseignements sur le peintre. Il explique par exemple, qu'il a peint aussi des affiches de corridas et qu'il a toujours son atelier dans la ville. Et quand on lui demande s'il aime , il répond " qu'il trouve ça joli, sans plus en ajoutant qu'il ne mettrait pas ça chez lui ".

"Je vis ma vie de la manière la plus simple qui soit"

Claude Viallat, le peintre lui, continue de créer dans son atelier à Nîmes. Il trouve plutôt bien de ne pas être reconnu dans sa ville.

"Heureusement, sinon je ne pourrais pas vivre à Nîmes. J'ai besoin de tranquillité pour travailler."

Claude Viallat

L'exposition "Supports/Surfaces, les origines" est à découvrir à Carré d'Art à Nîmes jusqu'au 31 décembre 2017.