Culture – Loisirs

Clermont-Ferrand : derniers bruits de moteurs sur le vélodrome du stade Philippe Marcombes

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne samedi 16 septembre 2017 à 17:14

Le Stade Philippe Marcombes a accueilli des courses de moto entre 1927 et 1958
Le Stade Philippe Marcombes a accueilli des courses de moto entre 1927 et 1958 © Radio France - Charlotte Jousserand

Ce samedi 16 et dimanche 17 septembre, le vélodrome du stade Philippe Marcombes vibre une dernière fois sous le passage des roues de motos et de voitures anciennes. Avant sa réhabilitation au printemps 2018, derniers tours de piste pour un vélodrome mythique.

Les moteurs pétaradent dans le stade pour ces journées du patrimoine du 16 et 17 septembre. Les motos et les voitures s'élancent sur le vélodrome pour plusieurs tours de piste. Cela fait presque 60 ans que des véhicules n'ont pas roulé sur le vélodrome du stade Philippe Marcombes. Entre 1927 et jusqu'en 1958, il y a eu des course de moto et des records battus sur ce vélodrome aux pentes bien affûtées.

Un dernier hommage avant réhabilitation

Les associations Auvergne moto sport et Agissons pour charade ont décidé de faire revivre le temps d'un weekend cet héritage un peu oublié car d'ici le printemps prochain, le stade sera en travaux pour être réhabilité et le vélodrome en béton sera détruit. Claude Astaix, président d'Auvergne Moto Sport estime que "c'est unique et mythique car cela fait référence à un passé sportif". Selon lui, le record de la piste dans ces années là, est de 125 km / heure, "c'était des furieux nos anciens" raconte Claude Astaix qui s'est beaucoup documenté sur le sujet.

C'était des furieux nos anciens, Claude Astaix

Des motos et des voitures de 1912 à 1970

Jusqu'à ce dimanche soir, une soixantaine de véhicule anciens, des "motos" de 1912, des side-car, des voitures de 1939 s'élancent sur cette piste. Parmi les pilotes, il y a notamment Morgan, venu de Bourges : "Quand on m'a parlé de cet événement, j'ai trouvé ça unique, fantasque, amusant".

Le stade Philippe Marcombes sera réhabilité à partir du printemps 2018 - Radio France
Le stade Philippe Marcombes sera réhabilité à partir du printemps 2018 © Radio France - Charlotte Jousserand

Morgan a fait plusieurs tours de piste avec sa moto de 1970 en hauteur dans les virages notamment "en fait, face à soi on a une sorte de mur dans les virages et en fait il faut grimper sur ce mur". Des sensations inédites pour le pilote et des sensations "marrantes", "on sent vraiment le poids du corps quand on prend de la vitesse, c'est chouette d'avoir la chance de pouvoir goûter à ça", raconte-t-il.

Monique a fait le tour avec sa voiture de 1939. Une voiture bleue, créée sur mesure pour sa première propriétaire, Monique raconte : "une voiture de 1939 que l'on fait tourner sur un anneau de vitesse, c'est toujours impressionnant". La moto de Joëlle ne lui permet pas de prendre de la hauteur, mais elle apprécie les tours sur le vélodrome et surtout "toutes ces odeurs et tous ces bruits qui rappellent le passé du stade".

Un passé et parfois même, un héritage familial. Jacky et François sont venus rendre hommage à leur papa décédé le mois dernier. Régis Chassagne a roulé sur cette piste en 1956 et 1958, il a été champion d'Auvergne. Pour ses deux fils, c'était important d'être là ce weekend "pour lui rendre hommage".

Le stade Philippe Marcombes changera totalement de visage à partir du printemps prochain. Fin des travaux en 2021.