Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Clermont-Ferrand : un boulodrome flambant neuf ouvre ses portes à Croix-de-Neyrat

mercredi 9 mai 2018 à 8:03 - Mis à jour le mardi 8 mai 2018 à 19:10 Par Eric Le Bihan et Bastien Roques, France Bleu Pays d'Auvergne

Au pied des nouveaux cinémas CGR, la mairie de Clermont-Ferrand a inauguré son nouveau boulodrome, un espace entièrement dédié à la boule lyonnaise. Un projet phare pour un sport qui ne compte que quelques centaines de pratiquants dans le Puy-de-Dôme.

Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi a testé le nouveau boulodrome de Croix de Neyrat
Clermont-Ferrand : Olivier Bianchi a testé le nouveau boulodrome de Croix de Neyrat - @ Ville de Clermont-Ferrand

Croix-De-Neyrat, Clermont-Ferrand, France

10 terrains, plus de 3.000 mètres carrés... Les adeptes de la boule lyonnaise ont été gâtés. Mercredi dernier, ils étaient une centaine environ à avoir investi le tout nouveau boulodrome. Une structure inaugurée en présence du maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi. L'élu a vanté l'investissement de la mairie dans les sports... et en a profité pour glisser quelques allusions au projet d'aménagement du Stade Gabriel-Montpied. L'agrandissement du stade, situé à deux pas, a été adopté vendredi par les élus de la métropole à 48 voix contre 35 (et 4 abstentions). 

Pas de quoi perturber pour autant les boulistes, tout occupés à leurs lancers. Au bord du terrain, Jean-Louis Cheminot, ancien président du comité départemental de sport-boule (l'autre nom de la boule lyonnaise), savoure : "Cela fait dix ans qu'on attendait un espace rien que pour nous". Jusqu'à présent, les joueurs partageaient la Maison des Boulistes avec les joueurs de pétanque. Une ménage à deux parfois compliqué. "Ce n'est pas du tout le même sol que pour jouer à la pétanque. Il faut un sol vraiment lisse, alors que les pétanqueurs préfèrent un peu de cailloux. Donc on avait chacun de notre côté, mais la cohabitation était assez difficile par moment..."  

Une structure à 3,5 millions d'euros

Et peu importe s'il a pour cela fallu mettre la main à la poche. Pour acquérir cet équipement, la mairie clermontoise a du débourser presque 3,5 millions d'euros. Le tout pour un sport qui compte à peine quelques centaines de licenciés. l'investissement peut ainsi sembler disproportionné. Une logique rejetée par le maire Olivier Bianchi : "Si on devait ne financer que les sports qui ont beaucoup de licenciés, ce choix réduirait la diversité, l'éventail de l'offre. Or nous, ce qui a caractérisé longtemps la culture sportive de Clermont-Ferrand, c'est qu'on a une offre plurielle. C'est une des forces de Clermont-Ferrand."  

Avec cet équipement, la municipalité espère attirer des compétitions nationales voire internationales. Et faire ainsi monter le nombre de licenciés. Après des années de déclin, la boule lyonnaise a retrouvé des couleurs cette saison. Le nombre de licenciés dans le Puy-de-Dôme est passé de 578 l'an dernier à 630 aujourd'hui, soit une hausse de 9%.

Olivier Bianchi compte sur la jeune garde pour faire les beaux jours de la boule lyonnaise auvergnate - Radio France
Olivier Bianchi compte sur la jeune garde pour faire les beaux jours de la boule lyonnaise auvergnate © Radio France - Bastien Roques