Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Clermont-Ferrand : un réalisateur cherche des habitants du quartier Saint-Jacques pour jouer dans son film

lundi 11 mars 2019 à 6:06 Par Maud Calves, France Bleu Pays d'Auvergne

Tito Gonzalez Garcia veut réaliser son film dans la grande muraille de Chine avant sa destruction. Avec une condition : les acteurs seront les habitants du quartier.

Le film sera tourné du 15 au 21 juillet.
Le film sera tourné du 15 au 21 juillet. © Radio France - Maud Calvès

Clermont-Ferrand, France

"La Sphinx" est une version contemporaine du mythe d'Oedipe, un court métrage qui met en scène le héros dans une ville prise d'assaut par des monstres. Dernier rempart : la muraille de Chine. Tito Gonzalez Garcia, le réalisateur, tournera ce film du 15 au 21 juillet dans le bâtiment et recrute, en ce moment, des figurants. Une quarantaine d'habitants du quartier sont recherchés, avec parfois des besoins spécifiques tels que le rôle d'une femme maghrébine âgée au visage tatoué. Le réalisateur s'est également rapproché d'un club de boxe pour recruter des futurs soldats. La participation est bénévole. Les castings se déroulent à la Maison du projet dans le quartier Saint-Jacques, ce lundi, ce vendredi et le jeudi 28 mars. 

L'équipe recherche une quarantaine de figurants.  - Radio France
L'équipe recherche une quarantaine de figurants. © Radio France - Maud Calvès

La "muraille de Chine" doit être détruite en 2023

La muraille de Chine, bâtiment emblématique à Clermont-Ferrand doit être détruite en 2023, le réalisateur souhaitait donc immortaliser les lieux avant leur disparition. Après une bourse donnée par la région lors du précédent festival du court-métrage, le réalisateur devait tourner son film dans la région. "Je ne voulais pas montrer les cités de Lyon, tout le monde les connait. Et lorsque j'ai vu cette muraille à Clermont c'est devenu évident, surtout lorsque j'ai appris l'histoire de sa disparition." Côté candidats, la motivation principale reste la nostalgie. "J'ai eu un pincement au cœur lorsque j'ai appris la destruction de la grande muraille. J'aimerais figurer dans le film et montrer à mes petits-enfants à quoi elle ressemblait" explique Jean-Louis, ancien résident de l'immeuble. 

Pour le moment, le relogement des habitants de l'allée des Dômes a fonctionné pour les trois quarts des habitants. Celui de la muraille n'a toujours pas commencé, mais déjà une centaine de personnes sont parties d'elles-mêmes, il reste donc 253 logements. Le relogement commencera en mai prochain. 

Le reportage

La première du film est prévue pour le prochain festival du court-métrage.