Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feria de Pentecôte 2018 à Nîmes : un cocktail de vedettes confirmées et de jeunes prometteurs

mercredi 4 avril 2018 à 17:20 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

La plupart des stars actuelles de la tauromachie seront dans les arènes de Nîmes du 17 au 21 mai. Ils partageront l'affiche avec des jeunes qui rêvent de leur succéder.

Andy Younes, qui a triomphé à Arles le dimanche de Pâques, est de retour à Nîmes où il a pris son alternative en septembre 2017
Andy Younes, qui a triomphé à Arles le dimanche de Pâques, est de retour à Nîmes où il a pris son alternative en septembre 2017 © Maxppp - EPA/GUILLAUME

Nîmes, France

Les cartels de la prochaine feria de Pentecôte à Nîmes ont été officiellement dévoilés ce mercredi matin.  Elle se déroulera du 17 au 21 mai. Cette feria débutera le jeudi après-midi par une course camarguaise. Ensuite, à partir du vendredi, les arènes accueilleront  six corridas, dont une à cheval, et une novillada

Beaucoup de stars comme Manzanares, Ponce, Juan Bautista, El Juli, ou encore Castella,  aux côtés de jeunes en devenir, comme Andy Younes, Andrès Roca Rey, Alvaro Lorenzo ou Jesus Enrique Colombo. 

Le rituel sera immuable : deux vedettes confirmées et un jeune qui rêve de le devenir feront le paseo côte à côte. Ce sera par exemple le cas du cartel le plus luxueux sur le papier : celui du samedi après-midi où Andy Younès partagera l'affiche avec El Juli et Sebastien Castella. Rebelote le lendemain matin ou le Vénézuélien Jesus Enrique Colombo sera en piste aux côtés d'Enrique Ponce et Juan Bautista.

Les toros de Partido de Resina pour la note torista de cette feria

Et la formule se déclinera ainsi sur l'ensemble des corridas de cette Pentecôte 2018.  Avec un double avantage : seules les vedettes font vraiment venir le public aux arènes, mais les aficionados ont également envie et besoin de voir de nouvelles têtes. Il en va aussi de l'avenir de la tauromachie.

Côté élevages une très grande majorité d'origine Domecq, mais aussi le retour des toros de Partido de Resina, ex Pablo Romero,  absents du ruedo nîmois depuis septembre 2003, pour la note torista de cette feria. 

Un contexte général difficile 

Le programme sera-t-ilsuffisant pour attirer les spectateurs ? Simon Casas ne cache pas ses inquiétudes. Le directeur des arènes de Nîmes  avait débuté son intervention par une boutade en voyant le parterre impressionnant de personnes venues assister à la présentation des cartels : "Merci d'être venus aussi nombreux, avait-t-il dit, mais il ne faudrait pas qu'à force il y ait plus de monde  dans les conférences de presse que dans les arènes".

Dans un contexte défavorable pour la tauromachie, de plus en plus souvent attaquée par les anti-corrida,  mais aussi dans une conjoncture économique difficile et en pleine période de grève à la SNCF, ce n'était pas forcément qu'une plaisanterie.