Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Colonies de vacances : en Charente-Maritime, plusieurs centres ou organismes de départ vont rester fermés

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les colonies de vacances vont-elles rouvrir dans le département de Charente-Maritime ? Rien n'est moins sûr après l'annonce des règles sanitaires à respecter qui ont été dévoilées le 8 juin. Les associations charentaises-maritimes faisant partir des enfants en vacances sont aussi en train d'annuler.

Plusieurs centres de vacances vont garder leurs portes closes cet été. (Photo d'illustration)
Plusieurs centres de vacances vont garder leurs portes closes cet été. (Photo d'illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

Un document avec le protocole sanitaire pour les colonies de vacances a été dévoilé. Elles sont drastiques. S'il n'y a pas de restriction du nombre de participants, il faudra tout de même respecter les gestes barrières, nettoyer quotidiennement les locaux. Avec ces conditions, les associations ne vont pas toutes faire partir les enfants.

Dans le département, il y a deux cas de figure. D’une part, les associations qui proposent des voyages aux enfants. C’est le cas de l’association d’éducation populaire de la Genette à La Rochelle. Elle envoie chaque année près de 200 enfants en vacances au Pays Basque, mais pas cette année pour Roger Boussiquet, le président de l’association. "On a pris la décision de ne pas organiser les séjours, parce que depuis le 18 mars, nous n'avons eu aucune inscription de plus. Après, on a eu beaucoup de questions et d'interrogations de la part des parents auxquelles on ne pouvait pas répondre puisqu'on attendait les consignes de l'État", regrette-t-il.

Cette décision rend un peu triste le président, car offrir des vacances aux enfants est une des raisons d’être de l’association. "On va laisser sur la touche 192 enfants. Que vont-ils devenir ?", interroge-t-il. 

Les centres de vacances fermés

De l’autre côté, des centre des vacances qui accueillent des enfants dans le département ne vont pas ouvrir non plus le 22 juin prochain. C'est le cas du centre Le Rouergue à Meschers-sur-Gironde, tenu par l’association aveyronnaise PEP12. Laetitia Paris, la directrice des services, ne peut pas ouvrir pour une raison surtout économique. "Le fait de ne pas avoir eu d'activités en mai et juin nous empêche financièrement d'avoir une activité en juillet, août. Nous n'aurons pas économiquement assez de personnes pour ouvrir notre structure", déplore-t-elle. 

PEP12 n'est pas un cas isolé, d'autres associations qui ont des centres dans le département ont fait exactement le même choix. Par exemple, l'association "Les compagnons des jours heureux" gardera ses trois centres de vacances en Charente-Maritime fermés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess