Culture – Loisirs

Colours in the Street sur la scène de l'Olympia

Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou lundi 30 janvier 2017 à 6:10

Les Colours in the Street jouent en première partie de Puggy à l'Olympia
Les Colours in the Street jouent en première partie de Puggy à l'Olympia - DR Emmanuelle Brisson

Le groupe du Poitou Colours in the Street joue ce mardi à l'Olympia, la mythique salle parisienne. Les quatre garçons font la première partie de Puggy. Et découvrent pour la première fois cette salle.

L'Olympia avec ses grosses lettres rouges sur la façade est une salle légendaire pour Alexandre Poussard, le chanteur des Colours in the Street : " C'est une salle emblématique, tous nos idoles sont passés par là-bas". Il cite Coldplay, Foals et poursuit : "C'est un rêve pour nous de jouer là-bas, un rêve qu'on ne réalise peut-être pas encore mais on est pressé d'y être".

Le rêve devient réalité ce mardi 31 janvier. Colours in the Street sera en première partie de Puggy, groupe de pop-rock créé à Bruxelles auquel Colours in the Street a fait un petit clin d'oeil sur sa page Facebook. Les Poitevins ont repris l'un des titres de Puggy "Change the colours" à voir sur leur page Facebook.

Faire le meilleur show possible

Forcément, il y a un peu de pression pour les quatre musiciens qui ont déjà joué au Trianon, à la Flèche d'Or, à la Maroquinerie mais jamais à l'Olympia. "Les salles parisiennes c'est toujours un peu particulier parce que c'est là qu'il y a tous les professionnels ", précise Lucien Saurin, le guitariste. Cette scène est donc une belle opportunité pour le groupe créé en 2009.

Deux inédits avec des textes en français

Le quator a beaucoup répété pour ce concert. Il a fallu choisir cinq titres. "On sait que nos forces dans notre concert c'est de faire chanter les gens donc on a mélangé des morceaux tristes, gais, très rock", raconte Alexandre. Le public pourra chanter sur "Paper Child", "The God of Wonder", "Triangle", les trois morceaux forts du groupe.

Pour l'occasion, Colors in the Street proposera deux inédits, avec un nouvel exercice pour les Poitevins : le français. "C'est complètement une première pour nous, on a jamais essayé et c'est vrai qu'il y a des choses incroyables à faire", se réjouit le chanteur. Des morceaux qui seront sur leur deuxième album dont la sortie est prévue cette année.