Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le pourquoi du comment

Comment les mots qui entrent dans le Petit Larousse sont-ils choisis ?

mercredi 23 mai 2018 à 4:38 Par Damien Robine, France Bleu Auxerre

Le dictionnaire Le Petit Larousse, millésime 2019, sort mercredi. Publié pour la première fois en 1905, son nom rend hommage à Pierre Larousse, originaire de Toucy (Yonne) et mort trente ans plus tôt. Pierre Larousse était le créateur du grand dictionnaire universel du XIXe siècle.

Le Petit Larousse millésime 2019 sort ce mercredi
Le Petit Larousse millésime 2019 sort ce mercredi © Maxppp -

Yonne, France

"Brexit", "détox", "césarisé", "Thomas Pesquet" : cette année sur près de 5.000 nouveaux mots et noms propres au départ, 150 ont été sélectionnés pour faire leur entrée dans le dictionnaire.  

Les linguistes de chez Larousse s'assurent surtout que le mot soit populaire, souvent utilisé, notamment à la radio et à la télé, et qu'il reflète l'image d'une société qui bouge.

"Espace numérique", "principe pollueur payeur", "boboïsation" et "vapoteuse" entrent par exemple dans le dictionnaire car ils font partie de ces mots que l'on emploie maintenant couramment.  

La francophonie, un réservoir de mots nouveaux

Quelques exemples : allez faire un tour avant qu'il ne "gouttine" nous dit le Petit Larousse : c'est pleuvoir légèrement en Belgique. Un "pet de sœur", c'est une pâtisserie du Canada. Il y a aussi les gougounes, des tong au Québec.  

Le Petit Larousse puise aussi dans les régions françaises avec l'entrée, enfin, du terme d'affection "Biloute" venu du Nord. Ou encore "Poutouner" dans le midi : qui veut dire se faire la bise, l'équivalent de se "boujouter" en Normandie.  

Trouve-t-on de nouveaux mots anglais pour cette édition 2019 ?

"Parking", "week-end", "best-seller" habitent l'espace francophone depuis des années. Par conséquent le Larousse n'allait pas se priver d'y d'intégrer "liker", qui signifie que l'on aime un contenu sur internet. On clique pour une photo, un texte.

Le cosplay fait aussi son apparition. Composé des mots anglais "costume" et "play" (jouer), le cosplay est une personne qui incarne un personnage de fiction.  

On y ajoutera l'"hoverboard" : au départ, un skateboard sans roues qui permet de se déplacer au dessus du sol. On l'a découvert pour la première fois dans le film Retour vers le futur 2. Mais dans le dictionnaire, il désigne un skateboard électrique avec deux roues aux extrémités, très populaire surtout auprès des jeunes.  

Est-ce que certains mots sortent du Petit Larousse ?   

Oui ! Le Petit Larousse fait le ménage tous les dix ans pour faire de la place. Lors de la dernière révision, en 2012, plus de 400 mots ont été supprimés : par exemple "inemploi", "avant-soirée" et "boudinage".  Aujourd'hui si "Minitel" est toujours dans le dictionnaire, le verbe "miniteler" a disparu.  Enfin, si le Petit Larousse 2019 comprend plus de 63 500 mots, la plupart des français n'en utilisent qu'entre 3000 et 5000.   

Le Pourquoi du Comment - Radio France
Le Pourquoi du Comment © Radio France - France Bleu