Culture – Loisirs

Complexe nautique : Besançon est à la traîne

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Besançon lundi 29 août 2016 à 5:30

La piscine de Chalezeule manque de loisirs pour les enfants
La piscine de Chalezeule manque de loisirs pour les enfants © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Les derniers jours du mois d'août sont particulièrement ensoleillés. Les 3 piscines de Besançon ont fait 100 000 entrées pendant l'été. Pourtant les équipements ne sont pas à la hauteur de ce que l'on pourrait espérer.

Sur une serviette étendue au milieu de la pelouse, en plein pique-nique avec toute sa famille à la piscine Chalezeule, c'est Ali, 6 ans, qui analyse le mieux la situation : "c'est bien parce qu'il y a plein de bassins, il y a de la place, il y a de la pelouse, et il y a des arbres, mais les toboggans c'est bien aussi, et ça vous en avez pas mis."

Des toboggans, comme dans un vrai complexe aquatique. Et pourquoi pas une piscine à vague, des bains à bulles, ou un terrain de beach-volley.

En Franche-Comté, les agglomérations de Lons, de Vesoul, de Pontarlier, de Dole et d'Ornans ont toutes leur complexe nautique. Si on compare avec les agglomérations françaises qui ont à peu près le même nombre d'habitants que celle de Besançon, on peut faire le même constat : il y a un centre nautique à Poitiers, à Thionville ou à Troyes. A Saint-Nazaire c'est en cours, puisque l'ouverture du complexe est prévu pour le premier semestre 2017.

1h30 de trajet pour aller se baigner 

Alors oui, Besançon est à la traîne et les élus en ont conscience. Il y a un projet en cours, qui avance doucement, et on devrait y voir plus clair d'ici la fin de l'année. Un projet sur lequel travaillent l'agglomération et la ville de Besançon et qui pourrait commencer à pointer son nez d'ici 2020.

Les baigneurs en tout cas sont là, et ils attendent ce centre avec impatience. Nassra a trois enfants qu'elle a emmené quasiment tous les jours à la piscine de Chalezeule, et d'après elle "ce qui manque c'est un vrai complexe comme à Dole ou à Vesoul, nous on y va, on fait parfois 1h30 de voiture pour changer un peu, pour que les enfants puissent profiter du toboggan, il faudrait la même chose à Besançon, surtout pour les gens qui ne partent pas en vacances."

Partager sur :