Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Concert de Bigflo et Oli à Toulouse : la métamorphose du Stadium a commencé

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Stadium de Toulouse devra être métamorphosé en salle de concert en moins de cinq jours! Le chantier a commencé cette semaine mais les grandes manoeuvres débuteront juste après le coup de sifflet final du match TFC-OM. Explications en vidéo.

Les équipes des rappeurs et la métropole toulousaine ont moins de 5 jours pour convertir le Stadium de Toulouse en salle de concert
Les équipes des rappeurs et la métropole toulousaine ont moins de 5 jours pour convertir le Stadium de Toulouse en salle de concert © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Le compte à rebours est lancé.  Dans dix jours les rappeurs toulousains Bigflo et Oli investissent le Stadium de Toulouse pour deux concerts inédits (24 et 25 mai).  27 ans après Michael Jackson, les deux frangins toulousains vont tenter d'attirer deux fois 33 000 personnes dans l'enceinte du TFC.

Des sièges démontés avant même le match TFC-OM 

Depuis lundi, une société démonte une partie des sièges en bas des tribunes du virage ouest.  A cet endroit, il faut ouvrir trois sorties de secours pour faciliter la circulation ou l'évacuation du public au niveau de la pelouse. Ce sont donc quelques places en moins pour le match de foot de samedi mais de l'aveu des techniciens de la métropole, cela aura peu d'impact : le stade ne sera pas plein et le public sera replacé. Le gros chambardement débutera samedi soir à minuit... 

Tout doit être prêt jeudi 23 mai à midi ! 

Le match TFC OM à peine fini, les techniciens de la métropole vont démonter les panneaux publicitaires tout autour du terrain et les barrières qui séparent les tribunes de la pelouse. À 2h du matin la production de Bigflo et Oli prend le relais pour commencer à construire la scène côté virage est. Une scène qui s'avancera de 15 mètres sur la pelouse et prendra toute sa largeur. Le reste du terrain sera recouvert de plaques ajourées pour que le gazon respire et soit arrosé. Il faut aussi tamiser la centaine de néons de secours situés sous le auvent du Stadium (soit avec un rideau soit avec une gélatine bleue) afin que l'éclairage ne gêne pas les rappeurs pendant le concert. En tout 20 agents de la métropole sont mobilisés sur le chantier selon Hervé Carrière, responsable de la subdivision sud est à Toulouse métropole.

Tout doit être prêt jeudi prochain à midi pour le passage de la commission de sécurité. Bigflo et Oli investiront ensuite les lieux pour les dernières répétitions en conditions réelles.

17 000 personnes sur la pelouse

Pour assurer la sécurité et la bonne circulation dans et autour du Stadium : 400 personnes seront mobilisées lors des concerts. Sans compter les forces de sécurité et les équipes de nettoyage privées et publiques. Cet événement mobilise les agents de la métropole depuis des mois. Ils ont pris conseil auprès de sociétés spécialisées. Pour la ville, c'est une première dont il faudra "tirer le bilan" explique Francis Grass. L'adjoint à la culture n'exclut pas de renouveler l'expérience si "la pelouse est préservée ainsi que les conditions d'exercice pour le TFC". 

"Il s'agit de vérifier que la pelouse ne sera pas endommagée avec 17 000 personnes sur le gazon. Notre expert pelouse et celui pris par l'organisateur ont travaillé ensemble et sont tombés d'accord. Tous les stades aujourd'hui, que ce soit le Stade de France mais aussi Lyon Bordeaux ou Marseille, travaillent sur la façon de valoriser les grandes enceintes au plan culturel. Mais il y a toujours la même contrainte : c'est la pelouse, l'élément central pour les clubs, qu'il faut protéger", poursuit Francis Grass, adjoint au maire de Toulouse en charge de la culture.