Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : fermeture des cinémas, "ce nouvel arrêt fait très mal" déplore un exploitant mayennais

-
Par , , France Bleu Mayenne

En raison de la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 et du confinement qui vient de démarrer, les cinémas, partout en France, sont obligés de fermer. Un nouveau coup d'arrêt après celui du printemps.

Les cinémas obligés de fermer une nouvelle fois à cause du coronavirus
Les cinémas obligés de fermer une nouvelle fois à cause du coronavirus © Radio France - Aurélien Accart

"Les entreprises de l'événementiel et les secteurs du cinéma et du spectacle vivant seront fermés" a annoncé le gouvernement. Les différentes salles de ciné mayennaises ont donc baissé le rideau. Les exploitants jouent un remake de "Retour vers le futur" et se retrouvent comme au printemps dernier lors du premier confinement, dépendants de leurs ressources quand ils en ont ou des aides de l'Etat.

Vraiment dommage de fermer dans ces conditions car les spectateurs commençaient à revenir souligne Antoine Glemain, co-gérant du cinéma le Vox à Mayenne : "dans l'immédiat, notre préoccupation c'est de tenir, d'éponger les pertes que nous avons subi et que nous allons encore subir en 2021. On va puiser dans nos réserves, dans nos ressources sans avoir de visibilité. On peut tenir encore quelques mois. C'était bien parti ces dernières semaines avec le retour des spectateurs dans nos salles. Ce deuxième arrêt fait très mal. Et un troisième, je préfère ne pas y penser". 

A Laval, le directeur du Cinéville, Laurent Gaudin, prend, lui, les choses avec philosophie : "ce n'est pas une surprise, on s'y attendait. C'est quand même moins une catastrophe que pour les personnes contaminées par le virus. J'espère bien qu'on va s'en remettre. Personne n'imagine un monde sans cinéma. L'important, c'est la santé de tous et toutes". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess