Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement - Landes : les fêtes locales menacées

-
Par , France Bleu Gascogne

La commune de Grenade-sur-l'Adour a annulé ses fêtes patronales organisées le premier weekend de juin. D'autres pourraient suivre dans les Landes.

Journée d'ouverture des Fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan avec la remise des clés de la ville. /Photo d'illustration
Journée d'ouverture des Fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan avec la remise des clés de la ville. /Photo d'illustration © Radio France - Frédéric Fleurot

Face à l'épidémie de coronavirus, il devient de plus en plus compliqué d'organiser sereinement des événements dans les Landes. Les traditionnels événements locaux sont ainsi clairement menacés. 

Ce weekend, c'est la commune de Grenade-sur-l'Adour qui a pris les devants et qui a annoncé l'annulation de ses fêtes patronales, prévues le premier weekend de juin. 

Une décision qui pourrait en entraîner d'autres. "Je pense que l'on se dirige inéluctablement vers une succession d'annulations", reconnait Pierre Dufourcq, le maire de Grenade-sur-l'Adour. "C'est du bon sens. Nous n'avons aucune visibilité à long terme. Cela ne sert à rien de faire prendre le risque aux commerçants de préparer des stocks qu'ils n'écouleront pas". 

Du côté d'Aire-sur-l'Adour, le comité des fêtes indique se donner "jusqu'à fin avril" pour arrêter une décision. Mais l'heure est au pessimisme : "Dans le meilleur des cas, même si l'on maintient l'événement, ce sera dans une version très allégée", indique Tony Franchetto, le président du comité.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu