Culture – Loisirs

Corniche Kennedy : "Les gens sont très attentionnés avec nous", confie Kamel Kadri

Par Charlotte Coutard, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 25 janvier 2017 à 10:42

Kamel Kadri, Lola Creton et Alain Demaria, les acteurs principaux de "Corniche Kennedy".
Kamel Kadri, Lola Creton et Alain Demaria, les acteurs principaux de "Corniche Kennedy". © Maxppp - Levain Céline

Le film "Corniche Kennedy", tourné à Marseille, est sorti au cinéma il y a une semaine. Depuis, les acteurs du film, de jeunes marseillais pour la plupart, enchaînent les interviews. Leur vie a changé. Kamel Kadri, l'un des acteurs du film, était l'invité de France Bleu Provence ce mercredi.

Le film "Corniche Kennedy" est sorti en salle il y a une semaine. C'est l'histoire d’un groupe de jeunes marseillais qui bravent l’interdit en sautant du haut de la Corniche. Il y a des jeunes des quartiers Nord de Marseille, et une fille des beaux quartiers, le Roucas Blanc. Ensemble, ils s'offrent le grand frisson pour tromper la mort et l'ennui, et s'échapper de leurs cages de béton. Tout cela sur fond de trafic de drogue.

Kamel Kadri est un jeune marseillais, comédien amateur. Il joue Marco dans le film, l'un des jeunes des quartiers Nord. C'est son premier rôle au cinéma, et il était l'invité de France Bleu Provence ce mercredi.

Interview

France Bleu Provence : Vous enchaînez les interviews depuis une semaine, les séances photos, les avant-premières. Ce n'est pas trop difficile ?

Kamel Kadri : Franchement c'est bien, c'est top, on est bien reçu, les gens sont très attentionnés. Au début, je pensais que les interviews allaient être dures, mais les gens quand ils sont attentionnés quand ils posent de belles questions, on prend plaisir à y répondre, on n'a pas besoin de réfléchir, on a juste à puiser dans ce qu'on a pour répondre, et on y prend plaisir.

FBP : On vous voit plonger depuis la Corniche dans le film. Pour vous c'est un jeu d'enfant, car vous le faisiez déjà avant. C'est comme cela que vous avez été repéré par la réalisatrice Dominique Cabrera?

KK : J'étais sur la corniche avec mon ami Alain (Alain Demaria alias Mehdi dans "Corniche Kennedy). Lui il plongeait, c'est un petit qui faisait que ça chaque été, il ne faisait que plonger. Dominique s'est approché un jour, elle l'a vu en train de sauter, et elle s'est mise à nous filmer, avec son portable. Et de là est partie l'aventure.

FBP : C'est interdit, c'est dangereux de sauter depuis la corniche ?

KK : C'est ça qu'on aime nous. On sait ce qu'on fait quand même.

FBP : Vous n'avez pas peur que certains prennent des risques en essayant de vous imiter cet été ?

KK : Qu'ils voient le filment, ou qu'ils ne le voient pas, ils auront peur. C'est un saut, ça se prépare, les gens sont conscients. Que vous ayez vu le film ou pas, ce n'est pas ça qui va vous faire sauter. Quand vous voyez un film d'action, vous n'allez pas le reproduire derrière. C'est de la fiction, ce qu'on fait, c'est vrai, mais après, vous êtes conscient devant le saut que vous prenez des risques. Nous, personnellement, on vérifie toujours les fonds. Si j'ai un conseil à donner, c'est de bien vérifier là où vous sautez, de bien prendre tous les paramètres en compte.

FBP : C'est votre premier rôle. Vous voulez continuer à faire du cinéma ?

KK : Bien sûr, avec plaisir. J'ai intégré une agence récemment qui s'appelle Talent Box, qui est super. Avec eux, je compte continuer concrètement de pratiquer, de prendre des cours, et de me positionner un peu à droit à gauche pour pouvoir continuer.