Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : à Cormontreuil, dans la Marne, la ferme pédagogique lance un appel aux dons

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

A cause de l'épidémie de coronavirus, la ferme pédagogique située à Cormontreuil, près de Reims n'a pas pu rouvrir ses portes, le 13 avril, après la trève hivernale. L'association lance un appel aux dons pour subvenir aux besoins de ses animaux.

Gaston, un bouc de la ferme pédagogique de Cormontreuil
Gaston, un bouc de la ferme pédagogique de Cormontreuil - Parc Eco pédagogique du Moulin l'Abesse

La fermeture de tous les lieux accueillant du public et l'interdiction des rassemblements au moins jusqu'à la mi-juillet ont mis un coup d'arrêt aux activités du Parc Eco Pédagogique du Moulin l'Abesse situé à Cormontreuil, près de Reims. 

"Le printemps c'est pourtant la période idéale pour venir voir les animaux et la famille qui s'agrandit " indique Marie, l'une des deux salariées de l'association, "en plus, on a eu la naissance de deux petits agneaux début avril".

Mais sans public, difficile pour la structure de survivre. Il faut nourrir pas moins de deux ânes, un cochon, quatre poneys, cinq chèvres et cinq moutons sans oublier toute une basse-cour, poules, lapins et cochons d'inde, au total plus de soixante animaux.  Des besoins en nourriture auxquels viennent s'ajouter des frais médicaux de vétérinaire ou les soins du maréchal ferrant.

Une chèvre (très gourmande) de la ferme pédagogique
Une chèvre (très gourmande) de la ferme pédagogique - Parc Eco Pédagogique du Moulin l'Abesse

Un appel aux dons pour aider la ferme à survivre jusqu'à l'année prochaine

Pour pouvoir continuer de s'occuper de ses animaux et de leur apporter tout ce dont ils ont besoin, le Parc Eco Pédagogique du Moulin l'Abesse a donc lancé un appel aux dons sur la plateforme Helloasso . D'après les derniers chiffres, 1300 euros ont déjà été collectés

La ferme pédagogique a également besoin de dons en nourriture. "Certaines personnes nous ont apporté des sacs de graines pour nos pensionnaires " raconte Marie "ils sont même directement allés les acheter chez nos fournisseurs". Il y eu également des dons de légumes. 

Un élan de générosité que l'association ne manque pas de remercier sur les réseaux sociaux.

Les salariés soutenus par une équipe de bénévoles en attendant la réouverture du parc

Marie, salariée de la ferme pédagogique et également ancienne infirmière en réanimation (elle a été appelée en renfort des équipes soignantes à Reims pour lutter contre l'épidémie de Covid 19) nous explique que depuis quelques semaines, comme le parc n'a pas pu rouvrir, l'équipe et sa vingtaine de bénévoles ont mis en place un planning. "C'est une team super efficace, qui se relaie chaque jour, en binôme, pour nos animaux ". Bien sûr, les règles de distanciation sociale sont respectées précise Marie. "Un bénévole s'occupe des gros animaux pendant qu'un autre s'affaire auprès des petits. L'idée est de se croiser le moins possible". 

Un lapin et un cochon d'inde de la ferme pédagogique de Cormontreuil
Un lapin et un cochon d'inde de la ferme pédagogique de Cormontreuil - Parc Eco Pédagogique du Moulin l'Abesse

Marie et sa collègue Sophie espéraient beaucoup de la réouverture des écoles  et principalement des voyages de fin d'année pour accueillir à nouveau du public et surtout des enfants et relancer ainsi l'activité de la ferme pédagogique de Cormontreuil mais "d'après les informations que nous avons, l'inspection académique pourrait annuler tous les voyages scolaires de fin d'année" regrette t'elle. Désormais, le souhait de Marie est de " réussir à tenir jusqu'à l'année prochaine" grâce aux dons et à l'engagement sans failles de leurs bénévoles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess