Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'absence de touristes étrangers fait plonger la fréquentation des musées parisiens

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Avec le Covid-19, les touristes étrangers ont boudé Paris et l'Ile-de-France. Cette absence a provoqué une chute historique de la fréquentation des sites les plus connus comme les musées du Louvre, d'Orsay, Beaubourg mais aussi Versailles. Les sites touristiques de province ont été moins touchés.

Avec le Covid-19, les touristes étrangers n'ont pas pu venir à Paris
Avec le Covid-19, les touristes étrangers n'ont pas pu venir à Paris © Radio France - Simon Cardona

Les musées et les sites emblématiques de Paris et de l'Ile-de-France ont connu une baisse de fréquentation sans précédent. Les sites de province s'en sont mieux sortis.

Pour Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux (CMN) qui gère une centaine de sites en France, "Paris est complètement à la remorque, avec des baisses de fréquentation qui correspondent peu ou prou à la part du public étranger qui visitait l'an dernier ces monuments, souvent dans le cadre de circuits organisés".

Avec des baisses de 70% ou plus du nombre de visiteurs en juillet-août, l'été 2020 n'a pas permis de rattraper les pertes des musées parisiens dues aux trois mois de confinement.

Baisse du nombre de visiteurs à l'Arc de Triomphe.
Baisse du nombre de visiteurs à l'Arc de Triomphe. © Radio France - Cyrille Ardaud

L'Arc de triomphe, par exemple, n'est qu'à un tiers de sa fréquentation de 2019.

Le Louvre dans le rouge

A l'été 2019, les étrangers représentaient 75% des visiteurs au Louvre. Les Américains, Chinois, Japonais, Coréens, Indiens, Brésiliens, Canadiens et d'autres n'ont pas pu venir en France cet été. 

La fréquentation du Louvre a baissé de 75% en juillet et 60% en août par rapport aux deux mois de 2019 malgré la présence de Parisiens et de Franciliens. La direction du musée a indiqué avoir enregistré 40 millions d'euros de pertes sèches pendant le confinement.

La pyramide du Louvre début juillet 2020 à Paris
La pyramide du Louvre début juillet 2020 à Paris © Radio France - Stéphane Milhomme

Le Louvre a reçu une subvention de fonctionnement versée par l'Etat mais cela  ne suffira pas et le Louvre sollicite une aide financière pour son plan de transformation, a indiqué son président-directeur Jean-Luc Martinez. 

Pertes de recettes importantes pour le musée d'Orsay et Beaubourg

Pour le musée d'Orsay, les pertes de recettes propres pour 2020 sont estimées à 28 millions d'euros, dont 22 millions de billetterie. La fréquentation a baissé de 70% cet été. 

Le musée d'Orsay à Paris
Le musée d'Orsay à Paris © Radio France - Stéphane Milhomme

Beaubourg a perdu 20 millions d'euros de recettes en 2020. Le Centre Pompidou table sur sa programmation automnale, dont l'exposition Matisse pour remonter la pente. "Le soutien ministériel sera crucial pour tenir une programmation qui puisse lisser les pertes sur la durée", souligne Agnès Bénayer, directrice de la communication. 

Versailles est en chute libre

A l'été 2019, les étrangers représentaient 80% des visiteurs de Versailles.

La chambre du grand appartement de la reine au château de Versailles (Yvelines).
La chambre du grand appartement de la reine au château de Versailles (Yvelines). © Radio France - Anne Chépeau

La fréquentation de Versailles s'écroule, avec trois fois moins de visiteurs que d'habitude. La perte financière est de 45 millions d'euros depuis le confinement, a déclaré la présidente de l'Etablissement public, Catherine Pégard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess