Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : quand l'enseignement de la musique se fait par WhatsApp pour les élèves et les profs confinés

Avez-vous déjà pris un cours de musique via WhatsApp ? Pour respecter les mesures de confinement contre l'épidémie de coronavirus, les professeurs du conservatoire régional de Rouen inventent de nouvelles façons de mener leurs enseignements. Exemple avec Frédéric Hernandez, professeur de clavecin.

Frédéric Hernandez, professeur de clavecin, utilise WhatsApp pour assurer des cours à ses élèves depuis le début de la semaine.
Frédéric Hernandez, professeur de clavecin, utilise WhatsApp pour assurer des cours à ses élèves depuis le début de la semaine. © Radio France - Bénédicte Courret

Comment assurer des cours de musique, de théâtre et de danse à distance ? Les professeurs du conservatoire régional de Rouen expérimentent des supports d'enseignement à distance depuis le début du confinement lié à la pandémie de coronavirus. Par exemple, Frédéric Hernandez, professeur de clavecin, a adopté - notamment - la messagerie WhatsApp pour délivrer un cours individuel à ses élèves. Non, cet instrument ancien qu'est le clavecin et les technologies modernes ne sont pas incompatibles. "Pour moi c'est une première. Oui, le clavecin et les technologies sont compatibles car ces moyens de communication permettent de maintenir le contact mais le son est malgré tout un peu altéré et les interactions prof-élèves sont très limitées."

On garde les mêmes horaires de cours

Ceci étant dit, le clavecin par WhatsApp, ça marche. La preuve est faite depuis le début de la semaine : "On garde les mêmes horaires de cours, on se retrouve en direct et _je peux leur donner des indications en vidéo_. Pour les devoirs, je leur envoie par mail. Le principal changement c'est surtout le face à face pédagogique qui manque mais aussi toutes les interactions des élèves du conservatoire entre eux, ils ne se croisent plus, ils ne peuvent plus se faire écouter ce qu'ils ont fait." 

Garder ce nécessaire contact humain

Si le confinement se prolonge, les expérimentations ne s'arrêteront pas là, Frédéric Sanchez a rejoint un groupe d'enseignants artistiques qui compte plus de 5.000 membres sur Facebook.  Musique, danse ou théâtre : tous les enseignements du conservatoire sont désormais dispensés à distance. "Ça requestionne la démarche pédagogique pour la musique, explique le directeur de l'établissement, Claude Brendel, même si on a pas mal d'outils à disposition, n'empêche qu'il y a quand même des limites liées à la qualité sonore que peuvent renvoyer un WhatsApp ou un Skype mais bon on se dit que c'est mieux que rien et que ça permet de garder ce nécessaire contact humain les uns avec les autres."

Capture d'écran d'un échange entre profs de musique sur le groupe Facebook "Enseignement artistique à distance" - Aucun(e)
Capture d'écran d'un échange entre profs de musique sur le groupe Facebook "Enseignement artistique à distance"
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu