Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : la pêche au brochet repoussée, les amateurs côte-d'oriens frustrés

Par

Les pêcheurs côte-d'oriens aussi se posent des questions sur l'avenir. Alors que l'ouverture de la pêche au brochet prévue ce weekend est reportée, ils réclament des informations claires, qui tardent à arriver.

A quand la pêche ? (Photo d'illustration) A quand la pêche ? (Photo d'illustration)
A quand la pêche ? (Photo d'illustration) © Maxppp - Marc Ollivier

Une seule chose est claire depuis le début de la crise : la pêche ne fait pas partie de la liste des activités dérogatoires autorisées par le gouvernement. Y aller, c'est donc s'exposer à une lourde amende. Mais quand, alors ? Les 25.000 amateurs de pêche en Côte-d'Or commencent à s'impatienter.

Publicité
Logo France Bleu

Tout en invitant chacun à rester chez soi, la fédération nationale de la pêche, par la voix de son président Claude Roustand ,"regrette cette situation, car elle handicape singulièrement notre organisation, notre fonctionnement, notre loisir. Et toute l'activité économique qui en dépend."

A la pêche aux informations

Dans le collimateur du président, les incertitudes nombreuses qui entourent la reprise de l'activité partout dans nos régions. L’ouverture de la pêche du brochet, prévue ce samedi 25 avril, est d'ores et déjà repoussée. "Et nous n’avons à ce jour pas d’information quant à la date prévue pour celle-ci", s'inquiète la fédération de Côte-d'Or pour la pêche et la protection du milieu aquatique. 

Fédération de pêche 21 -

Et ce n'est pas tout : "les déversements de truites, les questions liées au remboursement éventuel de la carte de pêche, et autres sujets, sont tous à l’étude pour le moment, et aucunes information officielle et définitive n’a pour le moment été donnée." 

"Nous partageons et nous comprenons votre déception", poursuit Claude Rostand, appelant ses adhérents à se monter patients. "Nous espérons, sitôt que la pêche sera compatible avec les règles sanitaires imposées par la pandémie, vous revoir très vite et très nombreux aux bords des rivières, plans d’eau, canaux, lacs pour continuer à exercer l’une des activités les plus populaires des Français."

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu