Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le conservatoire de Saint-Étienne à plein régime malgré le confinement

Aucun répit pour les jeunes guitaristes du conservatoire de Saint-Étienne (Loire). Depuis plus d'un mois, ils assistent à leur cours de musique hebdomadaire, confinés, par vidéo, avec un professeur forcé de réinventer son métier.

Fanny, 11 ans, élève en deuxième année de guitare au conservatoire de Saint-Etienne
Fanny, 11 ans, élève en deuxième année de guitare au conservatoire de Saint-Etienne - Fanny

Pas question de ranger l'instrument, ni pendant le confinement ni pendant les vacances, pour les guitaristes du conservatoire de Saint-Etienne. Ils sont une vingtaine à suivre, depuis le début de la crise du coronavirus, leurs cours hebdomadaires par internet. Et il a fallu trouver des astuces pour travailler, à distance, avec un son correct.

La prestation de l'élève envoyée par vidéo 

Parmi les élèves les plus assidus, Fanny, 11 ans, en deuxième année de guitare, plus motivée que jamais : "je reprends mes morceaux jusqu'à ce que la vidéo soit parfaite, donc je travaille davantage la guitare qu'avant. Si on ne travaille pas tous les jours, on peut oublier les gammes et les rythmes... Et c'est assez grave! Je n'aurais pas imaginé de ne pas parler à Léonard pendant deux mois".

Léonard, c'est son professeur, Léonard Chantepy, bien installé depuis 20 ans au conservatoire de Saint-Etienne, qui décortique systématiquement les vidéos envoyées par ses élèves, avant de les rappeler, souvent grâce au logiciel "Skype", pour apporter ses conseils et précisions. Et ce n'est finalement pas si éloigné de la réalité : "juste avant la barre de reprise, tu fais ton accord "sol-si-mi" comme deux croches égales. Alors qu'il faudrait qu'il tombe un petit peu plus tard. Tu essayes?". Tout ça en direct. 

Du bricolage qui ne remplace pas un cours traditionnel

Le concertiste se dit assez étonné du résultat. "Je n'aurais pas pensé voir mes élèves se prendre autant au jeu, s'émeut Léonard Chantepy qui ne peut pas pour autant en faire une stratégie de travail durable. Au delà de la posture, on est souvent amenés à toucher le genou de l'élève pour donner la notion de "poids" qu'il faut mettre sur la corde. C'est ici impossible". 

La guitare est un instrument exigeant. Certaines choses ne peuvent pas se corriger à travers des enceintes et une image. C'est peut-être encore plus prégnant quand le niveau augmente. Silvère Gauchet, 18 ans, prépare son Diplôme d'étude musicales (DEM), l'équivalent du baccalauréat pour les jeunes virtuoses. Et là encore, les limites de l'exercice sont vite atteintes. 

Silvere Gaucher prépare son diplome de sortie du conservatoire dans des conditions plus que particulières

"Sur la vidéo, le plan est fixe, on ne se rend pas vraiment compte de la position de la main, du poignet ou de la jambe. Lors d'un cours traditionnel, Léonard bouge dans tout les sens, regarder par dessous et par dessus", s'amuse le jeune homme, pas plus angoissé que ça, alors que la date et les modalités de l'examen restent encore à être précisées.

Les morceaux bien ficelés envoyés dans les Ehpad 

Puisque tout travail acharné mérite spectacle, la classe de guitare du conservatoire envoie les morceaux terminés, en vidéo, aux maisons de retraites de la Loire, pour "donner des sourires et récolter quelques applaudissements bien mérités", laisse entendre Léonard Chantepy. Un confinement et un télétravail qui touche tout autant les musiciens professionnels : l'opéra de Saint-Etienne joue Carmen, là encore en vidéo, pour patienter jusqu'à la reprise des répétitions et des prestations traditionnelles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess