Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le festival Europavox annulé à Clermont-Ferrand

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Europavox, le premier grand festival qui lance la saison à Clermont-Ferrand, est annulé. Comme beaucoup d'autres manifestations, il est victime de la crise sanitaire. Prévu du 25 au 28 juin, il devait une fois de plus mettre en avant la diversité musicale européenne.

Le festival Europavox à Clermont-Ferrand
Le festival Europavox à Clermont-Ferrand © Maxppp - Rémi Dugne

Pas de festival avant la mi-juillet a dit Emmanuel Macron. Le sort en est jeté pour Europavox. Le festival de musiques actuelles, prévu du 25 au 28 juin à Clermont-Ferrand, est annulé. Plus de 40.000 spectateurs étaient attendus pour les concerts de M, Aya Nakamura, Mika, Suzanne, Moha la squale, l'Impératrice, ou encore Sébastien Tellier. "C'est une tristesse absolument énorme" commente François Missonnier, directeur de l'association organisatrice.

Impossible de reporter

Ils ont travaillé jusqu'au bout sur le montage du festival, avant de renoncer. Annuler Europavox est un crève-coeur pour ses organisateurs. Ils s'y attendaient pourtant, car ils ont suivi attentivement l'évolution de la crise et les mesures sanitaires de plus en plus contraignantes mises en place au fil des semaines. 

Reporter la manifestation n'était pas envisageable pour François Missonnier et son équipe : "C'est un scénario qu'on a étudié avant de renoncer assez vite, parce qu'un festival ce n'est pas comme un concert ou un spectacle qu'on peut déplacer. Un festival, c'est une véritable ville qu'on construit, et dans cette ville, il y a une quarantaine d'artistes qui viennent de partout en Europe. Reporter le festival, cela aurait voulu dire repenser la programmation et là le puzzle s'est très vite avéré impossible à reconstruire. Se posaient aussi les problématiques logistiques, d'occupation de la place du Premier Mai. On s'est rendu compte qu'il valait mieux renoncer plutôt que de proposer un projet qui n'aurait pas été fidèle à ce qu'on fait depuis 15 ans".

Rebondir en 2021

Aujourd'hui, les organisateurs ont un double objectif. Dans un premier temps, rebondir : "Une annulation, c'est très compliqué sur le plan affectif, pour les équipes, les prestataires, les intermittents, les artistes. Et là, notre responsabilité, c'est qu'on puisse revenir, encore plus solides, l'an prochain". Une fois que cet aspect là sera réglé, François Missonnier pense aux spectateurs : _"Il faut qu'on se tienne chaud avec le public d'Europavox. Trouver un moyen de se retrouver grâce au digital pour partager des discussions et des moments de musique. Cela me semble possible, restez connectés !"_. Europavox sur Internet, sur les réseaux sociaux ? On en saura plus dans les prochaines semaines.

Toutes les places réservées pour cette 15e édition seront remboursées. En revanche, le manque à gagner sur l'économie locale ne pourra pas être rattrapé. Le budget d'Europavox se monte à 2 millions d'euros dont 20 % de subventions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess