Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le festival Rencontres et Racines annulé

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Sans surprise, après les annonces d'Emmanuel Macron précisant que les festivals n'auraient pas lieu au moins jusqu'à mi-juillet, le festival Rencontres et Racines, à Audincourt, a officialisé ce mardi son annulation. Prévu fin juin, c'est avec le "cœur serré" que la direction a annoncé la nouvelle.

A Audincourt, ce sont ainsi près de 40 000 festivaliers qui étaient attendus fin juin pour écouter Philippe Catherine ou encore Les Têtes Raides
A Audincourt, ce sont ainsi près de 40 000 festivaliers qui étaient attendus fin juin pour écouter Philippe Catherine ou encore Les Têtes Raides © Maxppp - Lionel Vadam

Le festival Rencontres et Racines devait réunir fin juin Philippe Katherine, les Têtes Raides ou encore Féfé et Leeroy. Il est, sans surprise, annulé suite aux annonces d'Emmanuel Macron. Le président a précisé lundi soir qu'aucun événement réunissant un large public n'aurait lieu d'ici mi-juillet. Le festival d'Audincourt en fait partie, et c'est un avec le "coeur serré" que la direction s'est adressée aux spectateurs dans un post Facebook : "Nous aurions tellement aimé faire de notre festival le moment convivial qui nous manque tant". 

Mathieu Sabarly, directeur du festival, a précisé à France Bleu Belfort Montbéliard que tous les festivaliers qui s'étaient procuré des billets seront remboursés : "nous communiquerons bientôt sur les modalités de remboursement, même s'il y a eu peu de pré-vente jusqu'à présents, seuls quelques centaines de tickets ont été vendus". 

Le monde du spectacle en danger ?

Le directeur explique que l'annulation ne met pas en péril le festival : "Nous limitons les dégâts, nous évitons le pire. Nous avons payé les acomptes des artistes mais nous allons notamment pouvoir récupérer les sommes engagées, en faisant jouer la clause de cas de force majeure. Nous avons un modèle économique très modeste comparé à d'autres. Ceux pour qui cela va être très compliqué sont les intermittents, les prestataires, les associations avec qui nous travaillons habituellement. Pour eux c'est une année blanche qui se profile, c'est tout un écosystème qui va se retrouver en _grande précarité_".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess