Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : fermeture du toit de la Grande Arche de la Défense à la fin du mois de septembre

-
Par , France Bleu Paris

Le groupe City One 111, qui exploite le toit de la Grande Arche et son rooftop panoramique, n'accueillera plus de visiteurs à partir du 1er octobre 2020. Avec le Coronavirus, les conditions sanitaires ne lui permettent plus d'organiser des événements culturels ou festifs.

Le toit de la Grande Arche de la Défense ferme le 1er octobre 2020
Le toit de la Grande Arche de la Défense ferme le 1er octobre 2020 © AFP - YANN CASTANIER / HANS LUCAS

Le groupe City One 111 qui organise des événements culturels et festifs dans le toit de la Grande Arche de la Défense et sur le rooftop panoramique a décidé de mettre ses activités en sommeil dès le 1er octobre 2020. Il ferme le site.

Des contraintes trop fortes

Avec le Coronavirus, le groupe estime que les conditions sanitaires exigées ne lui permettent plus d'accueillir des visiteurs.    

"Depuis la crise du COVID, les événements s'annulent, les rassemblements ne sont plus autorisés. La venue du public est soumise à des conditions toujours plus contraignantes, qu'il n'est plus possible d'assumer dans la durée", explique City One 111 dans un communiqué.

Des visiteurs de moins en moins nombreux

Il y a de moins en moins de touristes et la fréquentation de l'espace culturel comme celui du musée est en chute libre. 

Après le confinement, les exploitants ont voulu relancer l'activité mais cela s'avère trop compliqué. City One 111 rappelle qu'il est 100% privé et qu'à ce titre il ne bénéficie d'aucune aide ce qui ne facilite pas sa tâche. 

La fermeture n'est pas définitive

C'est une fermeture temporaire, souligne la société qui exploite le lieu. Elle compte bien reprendre ses activités "lorsque les interdits seront moins nombreux et que la situation nous permettra d'accueillir normalement nos visiteurs, nos amis et tous ceux qui nous suivent", indique Corinne de Conti présidente de City One 111.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess