Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les bals du carnaval de Dunkerque à leur tour annulés

-
Par , France Bleu Nord

Les associations qui organisent les 10 bals du Carnaval de Dunkerque annoncent ce mercredi l'annulation de tous les bals en 2021 compte-tenu du contexte sanitaire. Une décision qui semblait inéluctable depuis l'annonce de l'annulation des festivités du carnaval.

Les 10 bals de la saison enregistrent chaque année environ 70.000 euros au Kursaal de Dunkerque
Les 10 bals de la saison enregistrent chaque année environ 70.000 euros au Kursaal de Dunkerque © Radio France - Sebastien JARRY

"Oui, on est tous déçus, évidemment", se désole Patrick Depla. Mais pour le président de l'ABCD, l'Association des Bals de Carnaval Dunkerquois, il n'y avait tout simplement pas d'autre choix. Les présidents des associations membres de l'ABCD qui organisent au Kursaal les 10 bals qui ponctuent le carnaval viennent de décider ensemble d'annuler tous les carnavals. Le premier qui aurait dû ouvrir les festivités est celui du Chat Noir, prévu le 16 janvier, et le dernier, le Bal du Printemps, aurait dû avoir lieu mi-mars

Les 10 bals enregistrent 70.000 entrées chaque année

C'est non seulement une grosse déception pour les organisateurs, mais aussi bien sur pour les carnavaleux puisque les 10 bals enregistrent ensemble environ 70.000 entrées chaque année. Les plus gros bals, ceux organisés le samedi soir, rassemblent jusqu'à 10.000 masquelours. Mais côté organisateurs, la déception vient aussi du fait que la plupart de ces associations reversent leurs bénéfices à différentes causes (lutte contre le cancer, soutien aux personnes handicapées, etc). Chaque année, ce sont environ 500.000 euros qui sont ainsi donnés par les associations. Par ailleurs, deux associations organisatrices de bal, Le Sporting et La Jeune France, ont des salariés (contrairement aux autres) et elles vont se retrouver en difficulté pour pouvoir les payer. Ces annulations étaient attendues compte tenu du contexte sanitaire, d'autant que la décision d'annuler les festivités du carnaval, notamment les bandes, avait déjà été prise en octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess