Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les festivals en plein air pourront reprendre en juillet avec une jauge de 4 m² par festivalier

-
Par , France Bleu
France

Les festivals en configuration debout ou en plein air pourront bel et bien avoir lieu dès le 1er juillet, mais selon un protocole sanitaire précisé ce jeudi 6 mai par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Il faudra respecter une jauge de 4m² par festivalier.

Les festivals en plein air pourront reprendre avec une "jauge de 4m² par festivalier" à partir du 1er juillet - Photo d'illustration
Les festivals en plein air pourront reprendre avec une "jauge de 4m² par festivalier" à partir du 1er juillet - Photo d'illustration © Maxppp - Hannah Meadows

Un mode d'emploi sanitaire se précise pour les festivals prévus cet été. Ceux qui sont en configuration debout ou en plein air pourront bien reprendre à compter du 1er juillet, mais avec une jauge de 4m² par festivalier. Alors que le monde de la culture se prépare à une réouverture progressive dès le 19 mai, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a apporté des précisions pour les concerts et festivals, ce jeudi 6 mai lors de son audition par la Commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale. La limite du nombre de festivalier sera par ailleurs "définie par le préfet, en fonction des circonstances locales".

L'inquiétude des professionnels

"Si on parle d'un terrain de 4.000 m² pour 1.000 personnes, ça peut s'envisager, il y a des espaces suffisamment vastes pour ne pas se coller les uns aux autres", salue Aurélie Hannedouche, responsable du Syndicat des musiques actuelles. Mais elle craint que ces contraintes sanitaires ne puissent s'appliquer pour les plus petits festivals et rebutent les festivaliers : "Si on parle d'un carré de 4m² par personne, c'est ingérable", dénonce-t-elle. 

"Personne n'a envie de vivre une expérience pareille"

La responsable du syndicat des musiques actuelles s'inquiète par ailleurs que les délais de réponse ne soient pas suffisamment courts pour permettre aux festivals de s'organiser. "Nous avons 40-50 de nos adhérents qui veulent organiser un événement en juillet-août, s'ils n'ont pas de réponse d'ici le 15 mai, ils vont annuler", explique-t-elle. Pour Aurélie Hannedouche, "c'est trop flou et trop risqué".

Déjà plusieurs gros festivals prévus cette année ont dû annulé leur édition 2021 face aux restrictions sanitaires trop contraignantes. C'est ainsi le cas des Eurockéennes, du Hellfest, de Beauregard, de Solidays ou encore du Lollapalooza. La ministre de la Culture a assuré travailler avec le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, pour mettre en place un "fonds de compensation de billetterie".

Les salles de spectacle pourront rouvrir elles dès le 19 mai

À partir du 19 mai, les salles de spectacle pourront accueillir un public dans la limite de 35% de leur plafond de jauge habituel et de 800 spectateurs. Les festivals en configuration assise devront aussi respecter les 35% de jauge, mais la limite du nombre de festivaliers sera porté à un millier de personnes. La jauge sera ensuite élargie à 65% pour les salles de spectacle du 9 au 30 juin. Dès le 1er juillet, toutes les restrictions de jauges seront levées pour les salles où le public est assis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess