Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les fêtes maritimes de Brest repoussées à 2022

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Initialement prévues du 10 au 15 juillet 2020, les fêtes maritimes de Brest seront finalement organisées en 2022. Après le report décidé en avril pour cause de coronavirus, le conseil d'administration de Brest Evénements Nautiques a définitivement fixé la date ce jeudi. Un choix devenu inévitable.

Vue sur le port de commerce de Brest.
Vue sur le port de commerce de Brest. © Radio France - Nicolas Olivier

Brest 2020 est mort, vive Brest 2022 ! Sans grande surprise, le conseil d'administration de l'association Brest Evénements Nautiques a entériné jeudi 5 novembre le report définitif des fêtes maritimes à juillet 2022. C'était la seule option envisageable, tant la situation sanitaire est incertaine pour l'été prochain. 

Entre les grands rassemblements de population, susceptibles d'être toujours interdits ou considérablement limités, et les risques que les bateaux ne puissent circuler librement à cause de la fermeture des frontières, aucun engagement ne pouvait raisonnablement être pris pour 2021. 

30e anniversaire

Sur proposition du président, le maire de Brest François Cuillandre, et après consultation de l'assemblée générale, les 12 membres du conseil d'administration de Brest Evénements Nautiques ont voté à l'unanimité en faveur d'un report de deux ans, jugé nettement moins risqué. Dans son communiqué, l'association rappelle la complexité de "l'organisation d’un événement maritime réunissant habituellement plus de 100 000 personnes par jour et plus de 1 000 bateaux venus du monde entier."

Les fêtes ne pourront donc pas succéder au grand départ du Tour de France comme en 2008. Mais la reprogrammation à 2022 offre l'avantage de coïncider avec le trentième anniversaire des fêtes maritimes (lancées avec Brest 92).

François Cuillandre ne voulait pas d'une édition "au rabais"

"C’est à contrecœur que nous avons été amenés à prendre une telle décision, indique François Cuillandre. J'espérais qu’un retour à la normale puisse avoir lieu plus rapidement pour soutenir au plus tôt les nombreux acteurs professionnels des Fêtes : armements des bateaux, artistes, entreprises prestataires et partenaires, commerçants, hôteliers-restaurateurs… déjà éprouvés par la crise.

Avec les incertitudes et le manque de visibilité que nous subissons tous, nous aurions pris un trop grand risque d’une nouvelle annulation compromettant ainsi la crédibilité et donc la pérennité de nos Fêtes. En effet, la situation actuelle n’est pas compatible avec l’organisation complexe d’un tel événement maritime d’ampleur européenne.

Proposer une édition en mode dégradé, au rabais en quelque sorte, avec notamment moins de bateaux, moins d’animations et avec de nombreuses contraintes pour le public ne nous est pas apparu comme la meilleure solution. Nos Fêtes maritimes internationales de Brest doivent rester synonymes d’émerveillement, de joie, de féerie, de liberté de déambuler sur les quais pour profiter des nombreux spectacles à terre et en mer."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess