Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les professionnels du tourisme normands sceptiques à un éventuel report des vacances d'été

Des députés Les Républicains souhaitent décaler les vacances scolaires d'été de deux semaines. Ce qui ne fait pas l'unanimité chez les professionnels du tourisme en Normandie.

La proposition des députés LR ne fait pas l'unanimité chez les gérants de campings
La proposition des députés LR ne fait pas l'unanimité chez les gérants de campings © Radio France - Elena Louazon

Trente députés du parti Les Républicains suggèrent de reporter les vacances scolaires d'été de deux semaines. Une manière selon eux de soutenir et donner du souffle au secteur du tourisme qui souffre des mesures mises en place depuis le début de la crise sanitaire. Ces congés débuteraient ainsi mi-juillet et se termineraient mi-septembre. Mais face à cette proposition, certains professionnels normands sont septiques

Une utopie 

Ludovic Martel gère le camping "Le Mont Joli Bois" à Criel-sur-Mer, près du Tréport en Seine-Maritime. Son établissement, fermé comme tous les autres, fait aussi face à une série d'annulations pour les mois à venir. "Cette proposition est utopique, je ne suis pas sûr que cela va sauver notre entreprise. Nous recevons à la fois une clientèle étrangère et française. Tout dépendra donc du déconfinement. Si les gens ne peuvent pas changer de département et si les frontières avec les pays étrangers sont fermés, nous ne les verrons pas. Il y aura également toujours cette phobie du virus", estime le propriétaire. 

Ludovic Martel gérant d'un camping à Criel-sur-Mer en Seine-Maritime

Ludovic Martel doute aussi sur l'applicabilité d'un tel report. "Je pense par ailleurs que c'est compliqué de mettre cela en place. Au niveau de l'école, il faudrait tout décaler. C'est large, cela toucherait tous les domaines". Selon lui, la seule manière d'aider son entreprise serait que la perte financière soit remboursée. 

Si Ludovic Martel s'interroge, certains professionnels sont carrément contre. C'est le cas de Nicolas Courtin, gérant du camping de Forges-les-Eaux, toujours en Seine-Maritime : "Il fait bien plus frais en septembre, les journées sont plus courtes et les gens plus réticents à partir. Ils risquent de privilégier l’hôtellerie. De plus, nos tarifs redescendent à cette période. Nous allons pas appliquer des tarifs de haute saison !".

Pour l'instant, il s'agit d'une proposition de l'opposition. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lui, a assuré ne pas toucher aux vacances d'été. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess