Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : quand l'épidémie bouleverse le calendrier des sorties cinéma

Par

A cause de l'épidémie de coronavirus, tous les cinémas sont fermés depuis le 13 mars. Cela bouleverse le calendrier des sorties dans les salles et pourrait faire arriver des films fraîchement sortis sur les plateformes de vidéo à la demande.

Ceux qui disposent d'un abonnement illimité dans les salles de cinéma seront remboursés ou auront un avoir Ceux qui disposent d'un abonnement illimité dans les salles de cinéma seront remboursés ou auront un avoir
Ceux qui disposent d'un abonnement illimité dans les salles de cinéma seront remboursés ou auront un avoir © AFP - Gwenvael Engel

Mercredi, c'est jour de sortie au cinéma. Sauf que depuis le 13 mars, date de fermeture des salles obscures en France, plus aucun film ne sort. L'épidémie de COVID-19 a déjà provoqué des reports en cascade, que liste le site spécialisé Allociné. 

Publicité
Logo France Bleu

Par exemple, ce 1er avril devait sortir le dessin animé Les Trolls 2. Il est finalement annoncé pour octobre. Le nouveau James Bond, Mourir peut attendre, attendra lui aussi : sa sortie est repoussée d'avril à novembre. Enfin, Mulan, le dernier film de Disney, adaptation en images réelles du dessin animé de 1998, devait être dans les salles depuis une semaine, et on ne sait pas encore quand il sortira sur grand écran. 

Difficile de déterminer un nouveau calendrier 

Mulan n'est pas le seul film à ne pas avoir encore de date de sortie définie. Les Minions 2, qui devait sortir en juillet, est lui aussi reporté sans qu'on sache quand on pourra le voir au cinéma. C'est aussi le cas de la comédie de Michaël Youn, Divorce Club, dont la sortie était initialement prévue le 25 mars. Cette absence de date de sortie est compréhensible selon Richard Patry, le patron de la fédération des exploitants en cinéma en France, interrogé par Le Film Français

Il y a de fortes probabilités que l'annonce de la réouverture des cinémas par les autorités se fasse la veille pour le lendemain. Dans ces conditions, impossible pour les distributeurs et éditeurs de films de prévoir précisément un calendrier de sorties avant cette annonce. 

Les films à l'affiche avant la fermeture reviendront dans les salles 

Richard Patry affirme également à l'hebdomadaire spécialisé que les films à l'affiche juste avant la fermeture reviendront. Cela concerne par exemple De Gaulle, Papi-Sitter, ou encore La bonne épouse : "Je m'engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour faire en sorte que les exploitants reprogramment au moment de cette réouverture les œuvres diffusées dans leurs salles avant la fermeture", assure Richard Patry.

La vidéo à la demande à la rescousse du cinéma? 

Pourra-t-on voir ces films avant, sur notre télévision, grâce à ce service payant : la vidéo à la demande, la VOD? "C'est dans les tuyaux", explique Libération

Normalement il faut attendre 4 mois après la diffusion au cinéma pour proposer un film sur une plateforme de VOD. Mais un décret paru au Journal Officiel permet de déroger exceptionnellement à cette règle. Libération rapporte qu'au CNC, le Centre National du Cinéma, on disait mardi 31 mars que "Quelques petits points restent encore à être arrêtés mais nous sommes très proches de trouver un accord". 

Seuls seraient concernés les films encore à l'affiche le 14 mars. La négociation se ferait au cas par cas, et uniquement à la demande des ayants-droits des films. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu