Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - Son cinéma fermé, la propriétaire du Palace à Château-Gontier-sur-Mayenne envisage l'après

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Mayenne

Le monde de la culture est à l'arrêt depuis le début du confinement et de la pandémie de Covid-19. Emmanuel Macron doit annoncer ce mercredi des premières mesures d'urgence. Les gérants de salles de cinéma espèrent une réouverture de leurs établissements le plus vite possible.

Le cinéma Le Palace à Château-Gontier-sur-Mayenne
Le cinéma Le Palace à Château-Gontier-sur-Mayenne

Le Président promet des mesures, qu'il annoncera ce mercredi, pour le monde de la culture, à l'arrêt complet et en grande difficulté depuis le confinement imposé dans la lutte contre le Covid 19. Festivals, représentations annulés, théâtres et cinémas fermés, le chômage menace, les dépôts de bilan également.

Une réouverture mi-juillet, on l'espère. - La gérante du cinéma Le Palace

Cela fait près de deux mois que les écrans ne diffusent plus rien au Palace à Château-Gontier-sur-Mayenne, les fauteuils rouges prennent la poussière, plus de rire, d'émotion contenue dans les salles. Joëlle Hanot est la propriétaire du Palace : "Nous sommes une structure privée, il y a des charges à payer, plus aucune rentrée d'argent, il ne faudrait pas que cela dure trop"

Pour l'instant, le gouvernement n'a précisé aucun calendrier de réouverture pour les cinémas. En tout cas le plus vite possible, avec toutes les mesures de précaution sanitaire. Le plus vite possible aussi pour stopper la netflix-dépendance : "Il ne faudrait pas qu'on prenne l'habitude de regarder les films sur petit écran, à la maison". 

Les distributeurs, eux aussi, sont dans l'attente. Quels films proposés ? Plutôt des comédies familiales ? De l'aventure, policier, romantique ? Joëlle Hanot, elle, sait déjà à peu près ce qu'elle proposera au public : "On va reprogrammer des films qu'on n'a pas pu diffuser en mars comme celui sur De Gaulle, des documentaires, des ciné-débats c'est important en cette période intense de réflexion". 

La gérante du cinéma de Château-Gontier-sur-Mayenne est optimiste. Elle ne doute pas que le public regagnera les salles obscures, synonymes pour beaucoup de partage, d'échange et de convivialité.

►►ECOUTEZ

"Il ne faudrait pas qu'on prenne l'habitude regarder les films à la maison"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess