Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : fermé depuis cinq mois, le zoo de Pessac impatient de retrouver ses visiteurs

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Fermé depuis le 29 octobre 2020, le zoo de Pessac attend impatiemment le retour de ses visiteurs. Il a déjà perdu environ 500.000 euros de chiffre d'affaires.

Léa, soigneuse au zoo de Pessac, nourrit les lémuriens. Le 13 avril 2021
Léa, soigneuse au zoo de Pessac, nourrit les lémuriens. Le 13 avril 2021 © Radio France - Margot Turgy

Depuis près de cinq mois, le zoo de Pessac n'a accueilli aucun visiteur. Fermé depuis le 29 octobre 2020 et le deuxième confinement, le parc zoologique de la métropole de Bordeaux fait donc partie des structures à l'arrêt à cause de la crise sanitaire. Et les soigneurs, comme leurs petits protégés, commencent à trouver le temps long. 

"C'est sûr qu'il y a les moments privilégiés avec les animaux, mais ce qu'on aime aussi, c'est partager notre passion avec les visiteurs", explique Léa, soigneuse au zoo de Pessac depuis quatre ans. Et elle l'assure, les animaux aussi ont hâte de retrouver les curieux : "Dès qu'on passe devant un enclos, ils sont en attente de répondant", sourit-elle. "Je pense que quand les gens vont revenir, il y aura de l'excitation !" 

Mais à la joie de recevoir à nouveau du public se mêle aussi une nécessité économique. "On n'est pas loin de 500.000 euros de perte de chiffre d'affaires", explique Mathieu Dorval, propriétaire du zoo de Pessac. Et s'il a reçu des aides de l'Etat, comme n'importe quelle entreprise, elles ne sont malheureusement pas suffisantes. "Quand vous avez un taux de charge à 100.000 euros par exemple, et que vous touchez 10.000 euros, il en manque 90.000. Et ça met en péril la pérennité de votre entreprise", détaille Mathieu Dorval. Le propriétaire du zoo a fait une demande auprès de l'Etat pour obtenir une meilleure prise en charge de ses dépenses. 

Les deux jaguars du zoo de Pessac, le 13 avril 2021
Les deux jaguars du zoo de Pessac, le 13 avril 2021 © Radio France - Margot Turgy

"Nous ratons le début de la saison" 

Malgré tout, Mathieu Dorval ne comprend pas la fermeture prolongée de son zoo. "Je propose une activité de plein air à 100%, on impose le masque et le respect des gestes barrières pendant la visite. D'autres lieux de plein air, comme les parcs municipaux, restent ouverts sans jauge et les gestes barrières n'y sont pas respectés", soupire-t-il.  

Quant à la date de réouverture, le propriétaire du zoo de Pessac explique que "même si on est relativement conscients que les choses devraient s'améliorer vers la mi-mai", il aurait eu besoin d'ouvrir beaucoup plus tôt. "Le début de la saison, c'est en avril. Donc nous le ratons. Ensuite, le mois de mai est important avec les ponts, sauf que cette année ils tombent le week-end. Il faut qu'on rouvre, pour des conditions économiques et de survie de l'entreprise, mais le bon moment aurait été début avril." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess