Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Culture – Loisirs

Corrida de Victorino Martin : la saveur incomparable d'Emilio De Justo

samedi 30 septembre 2017 à 21:24 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Dernière corrida de toros de la saison ce dimanche à Mont-de-Marsan. Les toros de Victorino Martin pour Emilio De Justo, le montois Mathieu Guillon et le vénézuélien Manolo Vanegas. Bonne entrée et final entretenu de belle qualité avec une corrida soutenue du début à la fin.

Emilio De Justo
Emilio De Justo © AFP

Mont-de-Marsan, France

Emilio De Justo et ManoloVanegas coupent chacun une oreille. Le triomphe aurait pu être total sans des carences à l’épée.

Belle course de clôture avec belle assistance ce qui est juste récompense pour les très méritants organisateurs de ce final. Une corrida de Victorino Martin entretenue et présentée. Avec de la variété même si les toros ont manqué de puissance. Le Landais Mathieu Guilllon a fait ce qu’il a pu avec ses moyens, limités. Personne ne lui jettera la pierre. Mais ce sont bien Vanegas et De Justo qui imprègnent les mémoires pour les mois d’hiver à venir. Manolo Vanegas parce qu’il s’impose au grand mérite et à la volonté face à un dernier toro retors et compliqué, un Victorino à l’ancienne. Le vénézuélien de 24 ans dispose par une tauromachie douce et formidablement lente et tout autant engagée de tous les atouts pour espérer mieux que les trois courses de sa saison 2017.

Et puis il y a Emilio De Justo ! Le matador de Caceres a signé au Plumaçon l’une des meilleures faenas de la temporada française.Tout bonnement. Un toreo d’une pureté magistrale, d’une saveur absolue, la vérité, l’expression de la vraie tauromachie, classique, immuable, intemporelle. Tout ce que l’on doit faire à un toro de combat Emilio De Justo ce dimanche de final l’a fait. Cet homme est magique, la puissance de sa tauromachie n’a d’égale que la finesse de son toreo, sans une défaillance inhabituelle à l’épée il aurait pu couper trois voire quatre oreilles sans contestation. Avec Paco Ureña, l’autre formidable matador de la temporada, Emilio De Justo est assurément en France le torero de la saison. Il sera partout l’an prochain s’il y a justice.

Emilio De Justo - AFP
Emilio De Justo © AFP