Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Corrida Goyesque de Bayonne : triomphe majeur de Daniel Luque

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque

Daniel Luque triomphe dans les arènes de Bayonne ce 14 août. Seul en piste lors de la corrida Goyesque face à six taureaux de trois élevages différents, le torero Espagnol coupe quatre oreilles et une queue. C'est face à un exemplaire de Pedraza de Yeltes qu'il coupe deux oreilles et la queue.

Daniel Luque n'a pu cacher son émotion
Daniel Luque n'a pu cacher son émotion © Radio France - Paul NicolaÏ

Bayonne, France

Les quelques 6000 spectateurs qui ont pris place dans les gradins des arènes de Bayonne en cette douce soirée estivale du 14 août 2019, ne vont pas oublier la corrida Goyesque. Seul en piste face à six taureaux de trois élevages différents, Daniel Luque s'est appliqué tout au long de la course et a livré une prestation digne des plus grands. Le Maestro, né le 21 novembre 1989 à Gerena, à du faire face à du bétail lourd mais mobile. Souvent dangereux ( la cavalerie s'est retrouvée régulièrement à terre), le bétail s'est pourtant montré noble et le torero n'a jamais cédé un pouce de terrain. Première oreille des le début de la corrida face à un exemplaire de Torrestrella. Le matador va doubler la mise au troisième adversaire de la ganaderia de Puerto de San Lorenzo. Mais c'est au cinquième cornu que la course va prendre une toute autre ampleur.

Un taureau de 633 kilos

Des le début de la faena, Daniel Luque sait qu'il va triompher. Et le public aussi. Face à un adversaire charpenté et massif ( 633 kilos) de l’élevage de Pedraza de Yeltes, le torero espagnol enchaîne les passes des deux cotés. Contre les planches il rivalise de douceur et de précision. La muleta frôle le sol et la main du maestro avec. Les spectateurs sont debout et la nuit bayonnaise résonne du concerto de de Aranjuez joué par les musiciens qui ont pris place en haut des gradins. C'est par la grande porte des arènes et sur le dos des aficionados, que Daniel Luque a quitté les lieux. Nul doute qu'il va y revenir.

Daniel Luque passe du rire aux larmes  - Radio France
Daniel Luque passe du rire aux larmes © Radio France - Paul Nicolaï
Daniel Luque triomphe  - Radio France
Daniel Luque triomphe © Radio France - Paul NicolaÏ

Le film de la corrida: Reportage France Bleu Pays Basque

Alain lartique organisateur des corridas à Bayonne: " une émotion profonde"

Robert PIles apoderado: " Daniel Luque fait partie des toreros indispensables "