Culture – Loisirs

Côte-d'Or: Des grosses cylindrées et du spectacle sur le circuit en terre d'Is-sur-Tille!

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne samedi 20 août 2016 à 18:34

Les bolides en action!
Les bolides en action! © Radio France - Thomas Nougaillon

Les pilotes vont batailler pour prendre le maximum de points dans cette manche importante du championnat de France. Pour se départager seule la vérité du terrain compte. Le circuit en terre d'Is-sur-Tille est rapide et nerveux. Attention de ne pas perdre trop de temps dans les virages!

Françis Mêlé l'un des organisateurs de l'épreuve issoise - Radio France
Françis Mêlé l'un des organisateurs de l'épreuve issoise © Radio France - Thomas Nougaillon

Pour cette manche du championnat de France "autocross" et "sprint car" jusqu'à ce dimanche soir, 21 août 2016, 250 pilotes d'autos et de buggys venus de toute la France sont présents. Et c'est un événement car c'est la seule épreuve de ce genre dans le quart Nord Est de la France. Le circuit d'Is-sur Tille mesure 1km100 de long. Sa particularité, c'est de se situer sur le flanc d'une combe. Les spectateurs, eux, étant positionnés sur l'autre versant en toute sécurité.

Généralement le pubic en a pour son argent à Is-sur-Tille! Françis Mélé, l'un des organisateurs.

Les concurrents sont prêts à se battre sur des parcours très courts dont les plus longs font sept à huit tours. Impossible de gérer, il faut tout de suite aller à fond.

Le buggy de Jérémie Lecomte, un coureur Normand - Radio France
Le buggy de Jérémie Lecomte, un coureur Normand © Radio France - Thomas Nougaillon

Jérémie Lecomte à propos de son impressionnant véhicule et de l'importance de la course d'Is-sur-Tille

Jérémie Lecomte prêt à en découdre!  - Radio France
Jérémie Lecomte prêt à en découdre! © Radio France - Thomas Nougaillon

Entre les commissaires de course, les contrôleurs, la direction de course... Plus de 200 bénévoles sont nécessaires à l'organisation de cette manche du championnat de France à Is-sur-Tille. Une épreuve qui coûte entre 70 et 90 mille euros à organiser selon les années. Une somme en grande partie autofinancée par les organisateurs eux mêmes. Les épreuves qui ont débuté ce samedi se terminent ce dimanche soir. Prix d'entrée, 10 euros, c'est gratuit pour les moins de 14 ans.

Partager sur :