Culture – Loisirs

Côte-d'Or : Semur-en-Auxois devient la capitale de la batterie le temps d'un week-end

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne samedi 22 octobre 2016 à 16:49

La scène n'attend que les batteurs pour rythmer l'ambiance.
La scène n'attend que les batteurs pour rythmer l'ambiance. © Radio France - Marion Bargiacchi

150 batteurs se sont donnés rendez-vous les 22 et 23 octobre à Semur-en-Auxois, à l'Est de Dijon. Ils vont faire résonner cymbales et caisses claires pour remporter les médailles et trophées du 23ème concours SONOR. L'occasion pour les jeunes de se frotter au public ou même de se faire un nom.

Ce week-end des 22 et 23 octobre, c'est la 23ème édition du concours nationale de batterie. À Semur-en-Auxois, à l'Est de Dijon, ce sont près de 130 participants veulent ravir le trophée "SONOR" et repartir chez eux avec du matériel professionnel neuf. Mais même si l'esprit de compétition est de mise, l'ambiance est familiale dans l'espace , les familles ce sont déplacés de toute la France pour participer ou faire participer leurs enfants : les plus jeunes sont âgé de 10 ans.

La batterie, un instrument essentiel

Mickaël Boudoux est batteur depuis trente ans. Il fait partie du jury et pour lui, il est très important de mettre la batterie sur le devant de la scène : "Même si en général, nous sommes au fond parce que l'on fait du bruit !

Comme disait le grand Sting, un mauvais batteur c'est un mauvais groupe.

- Mickaël Boudoux

C'est aussi l'occasion d'acheter des revues spécialisées pour les batteurs. - Radio France
C'est aussi l'occasion d'acheter des revues spécialisées pour les batteurs. © Radio France - Marion Bargiacchi

Nous sommes comme les fondations d'une maison, il faut être solide !". Et ce n'est pas Abigail, 16 ans qui va le contredire. Elle manie les baguettes depuis deux ans et ne peut plus s'en passer. C'est sa première participation au concours "J'espère que le jury me dira que ça va...si j'ai une récompense, ça me motivera à m'entraîner encore plus qu'avant ! Je ne sais pas ce que ça peut donner par la suite mais c'est amusant."

Un petit rythme de batterie ?

Idéal pour connaître et se faire connaître

Mais qu'est ce que l'on gagne à participer excepté médailles et trophées ? "Déjà le plaisir de jouer devant du public. Les concurrents qui gagnent un trophée repartiront avec du matériel professionnel pour compléter leur set. Il y a aussi leur nom mentionné dans "Batteur magazine", il ne reste plus qu'à eux de contacter du monde, de trouver le groupe qui leur faut et de développer leur envie !" assure Mickaël Boudoux.

Chaque soir à 17 heures, le jury composé donc de Mickael Boudoux, Claude Gastaldin et Jacky Bourbasquet remettra les récompenses par catégories. Il en existe dix, selon le niveau des batteurs. Rendez-vous salle Saint-Exupéry de Semur-en-Auxois pour faire du bien à vos oreilles !

Sur scène, deux batteries pour que les concurrents s'installent et enchaînent leurs prestations. - Radio France
Sur scène, deux batteries pour que les concurrents s'installent et enchaînent leurs prestations. © Radio France - Marion Bargiacchi

Partager sur :