Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Coup d'envoi du 34ème festival européen du film court à Brest

222 films projetés jusqu'à dimanche dont une cinquantaine en compétition : le programme du festival européen du film court, à Brest, s'annonce à nouveau riche ! La diversité est mise à l'honneur, avec une programmation établie pour la première fois de façon collective

220 films sont projetés jusqu'à dimanche au festival européen du film court de Brest
220 films sont projetés jusqu'à dimanche au festival européen du film court de Brest

Brest, France

Des court-métrages français, européens, "made in Breizh"... Pour sa 34ème édition, le festival européen du film court à Brest fait de nouveau la part belle à la diversité. Sur plus de 2.000 films visionnés par les équipes (dont six cent français), 222 vont être projetés au cours de la semaine, dont 56 en compétition dans les différentes catégories. Ces films proviennent de 27 pays, plus ou moins représentés selon que le court-métrage y est développé localement. 

Le jury est cette année composé de la comédienne Marie Bunel, le réalisateur Benjamin Busnel, la réalisatrice Valérie Leroy, le compositeur Mike Ponton et la directrice de casting Tatiana Vialle.

Garder une programmation variée

Pour les curieux voulant assister à des projections, les responsables de la programmation ont tenu à trouver l'équilibre. "Quand on prend un ticket, on regarde quatre court-métrages, ce qui dure environ une heure et demi, indique la directrice du festival, Fabienne Wipf. L'enjeu c'est de _composer un puzzle pour chaque séance avec une diversité dans la représentation des pays, des sujets, des durées et des modes narratifs_".

On note cette année un cinéma avec une photographie très travaillée, et une tendance de films à la frontière du documentaire.

De nombreuses familles sont attendues notamment pour les séances de la catégorie "jeune public". Avec les sorties des scolaires, elles représentent la moitié des 30.000 billets vendus chaque année. D'où la nécessité d'offrir différents types de court-métrages. "On peut avoir du cinéma d'art et essai assez poussé mixé avec des choses plus grand public pour avoir un regard sur l'Europe dans laquelle on vit", précise Fabienne Wipf.

"Cette année, _pour la première fois, on a proposé une programmation collective_", précise Marine Cam, chargée de l'éducation à l'image pour le festival. Plus de cinquante personnes au total ont été mobilisées : "il s'agit de proches de l'association, des bénévoles... Ils voient les films et, en fonction de la qualité, ils les remontent à d'autres personnes". Des binômes et trinômes se sont ensuite répartis le travail de sélection selon les catégories

Focus sur la production bretonne

Depuis l'an dernier, la catégorie "Made in Breizh" (réalisé ou produit en Bretagne) a elle aussi droit à son prix. Sur une centaine de films reçus, seuls huit ont été sélectionnés. Aucun en langue bretonne cette fois, "ça varie vraiment d'une année à l'autre", reconnait Fabienne Wipf. 

"C'est _une sélection très réduite_, ajoute Marine Cam, mais on a de nombreux films produits ou réalisés en Bretagne. On a une terre de cinéma où de nombreux films sont réalisés, avec des aides qui permettent de les tourner ici". Des films ayant des racines bretonnes sont également diffusés dans d'autres catégories. Le festival sera ainsi l'occasion de découvrir en avant-première "Le quatuor à cornes, là-haut sur la montagne", un court-métrage d'animation adapté d’un livre pour enfants du Quimpérois Yves Cotten.

Off et ciné-rencontres

Au-delà des simples projections, le festival s'enrichit de nombreuses séances-rencontres. "La rencontre avec ceux qui font les films est importante. _On fait venir beaucoup de réalisateurs et de comédiens afin d'organiser des séances rencontres gratuites et ouvertes à tous_, qu'on comprenne mieux d'où viennent les films", précise la directrice du festival. Les différents métiers du cinéma sont mis à l'honneur, avec notamment une séance dédiée aux compositeurs samedi 16 à 17h30 au Quartz.

Une cinquantaine de court-métrages vont par ailleurs être projetés lors des séances du "off". Cette année, les réalisateurs suisses sont également à l'honneur, avec deux événements qui leurs sont dédiés ce vendredi. La programmation complète et les événements du festival sont à retrouver ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu