Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les coups de cœur de l'été de France Bleu Auxerre

Nos coups de cœur dans le Tonnerrois (3/5) : le prieuré de Vausse, un petit coin de paradis

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Auxerre

Le prieuré de Vausse à Châtel-Gérard (Yonne) est une petite merveille qui date du XIIIe siècle. Il a d’abord accueilli une communauté de moines avant de devenir une faïencerie après la révolution puis une demeure privée : c’est aujourd’hui un véritable havre de paix.

Le prieuré de Vausse date du XIIIe siècle
Le prieuré de Vausse date du XIIIe siècle © Radio France - Thierry Boulant

C’est un écrin charmant situé au milieu de la forêt de Saint-Jean à Châtel-Gérard (Yonne). L’endroit est magique. Il a été fondé il y a 9 siècle par le Seigneur de Montréal. "On raconte qu’au départ Anséric VI de Montréal dont le fils était malade a fait un serment à un Hermite" explique Geneviève Mante de l'association Vausse animations, "Il a fait un vœu. Si son enfant était guéri, il construirait Vausse".

pendant la visite, on peut déambuler dans le jardin du cloître et dans le jardin des simples où poussent des plantes médicinales.
pendant la visite, on peut déambuler dans le jardin du cloître et dans le jardin des simples où poussent des plantes médicinales. © Radio France - Thierry Boulant

A la révolution, le prieuré fut vendu et transformé en faïencerie, puis en 1835 l'historien Ernest Petit, y est né. On peut découvrir  son superbe et vaste cabinet de travail, mais  c’est le cloître roman qui retient inévitablement l’attention des visiteurs. Il y a un charmant petit jardin que la lumière transforme tout au long de la journée. "On laisse les gens se promener seul sur le site pour qu'ils en profitent", ajoute encore Geneviève Mante.

Le cabinet de travail d'Ernest Petit, auteur d'Histoire des ducs de Bourgogne de la race Capétienne entre 1885 et 1905 et
Le cabinet de travail d'Ernest Petit, auteur d'Histoire des ducs de Bourgogne de la race Capétienne entre 1885 et 1905 et © Radio France - Thierry Boulant

Un bonheur hors du temps 

Cette déambulation peut facilement se transformer en méditation, ponctuée par le bruit des insectes et des hirondelles qui ont élu domicile sous les arcades.

On peut visiter librement et à son rythme les jardins du prieuré de Vausse. Des animations y sont organisées l'été.
On peut visiter librement et à son rythme les jardins du prieuré de Vausse. Des animations y sont organisées l'été. © Radio France - Thierry Boulant

Une minute pour découvrir le Prieuré de Vausse.

Certains visiteurs  reviennent d'ailleurs régulièrement goûter au bonheur de ses minutes hors du temps : "Dernièrement, il y a un visiteur qui m’a dit", raconte Catherine Degouve l’une des propriétaires des lieux, "ça fait 5 fois que je reviens. J'ai une nouvelle femme. Le premier lieu que j’ai eu envie de lui montrer en Bourgogne c’est le prieuré de Vausse pour son intimité." Une déclaration d’amour qui en dit long sur ce lieu enchanté.

Catherine Degouve, l'une des propriétaires du prieuré et Geneviève  Mante de l'association Vausse Animations
Catherine Degouve, l'une des propriétaires du prieuré et Geneviève Mante de l'association Vausse Animations © Radio France - Thierry Boulant
Choix de la station

À venir dansDanssecondess