Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDEO - Coupe de France de stock-cars à Chiché dans les Deux-Sèvres

samedi 22 juillet 2017 à 23:21 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou et France Bleu

Durant tout le weekend, la Coupe de France se déroule à Chiché dans les Deux-Sèvres. Plus de 200 pilotes espèrent ainsi parcourir les 12 tours de piste le plus rapidement possible pour être champion de France.

Le choc peut être violent et faire sortir la voiture de la piste.
Le choc peut être violent et faire sortir la voiture de la piste. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Chiché, France

Des bouts de pare-choc, des tonneaux... pendant les courses de stock-cars les chocs peuvent être violents. Certains pilotes ne peuvent d'ailleurs pas aller au bout de la course. Pourtant les mécaniciens n'ont pas manqué de vérifier les derniers détails. Et il fallait redoubler de vigilance selon Nicolas, pilote et mécanicien car la voiture est neuve pour la Coupe de France : "On doit vérifier deux ou trois fois qu'on n'a pas oublié de resserrer une vis. Et puis on ne sait jamais ce que ça va donner avec une voiture neuve comme elle n'a quasiment pas roulé."

Dernières vérifications avant le départ.  - Radio France
Dernières vérifications avant le départ. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Et pendant la course, il faut bien sûr aller le plus vite possible. 12 tours avec deux virages qu'il faut appréhender. Caroline, pilote près de Cholet a la technique "il faut prendre le virage puis bien redresser pour ne pas faire de demi-tour. Mais c'est surtout une question de réflexe." Il faut dire que pour la jeune femme de 21 ans, le stock-car c'est une histoire de famille : "Mes parents, mes cousins en font alors avec ma sœur on s'est lancées". Et baigner dedans depuis toute petite, c'est bien un atout : "on apprend rien qu'en regardant. Puis après on essaye, ça ne marche pas toujours et puis on finit par avoir la technique."

Ces voitures de ville ont été adaptées pour la compétition. - Radio France
Ces voitures de ville ont été adaptées pour la compétition. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Et pour la compétition, il faut des voitures. Ce sont d'anciennes voitures de ville comme lesTwingo, les Clios, Super 5 qui sont reprises. Mais elles subissent quelques changements. "On enlève les vitres pour éviter d'avoir des débris" indique Ludovic Chatry, président du club du Tallud de Chiché, qui accueille la compétition cette année. "On rajoute ensuite des arceaux et des renforts pour ne pas casser la mécanique."

Des camions décorés à visiter

Sur place il y a également plus de trente camions américains avec des décorations. Et il est possible de les visiter selon Marc Baudat : "le mien a pour thème U2 et dedans on peut voir une guitare, la couchette a des paroles gravées de la chanson "Beautiful Day" et puis il y a aussi un vinyle de la tournée de 2010 mis sous verre."

Pendant le weekend, il y a aussi des camions décorés comme celui-ci avec pour thème U2. - Radio France
Pendant le weekend, il y a aussi des camions décorés comme celui-ci avec pour thème U2. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Après les qualifications, les phases finales de la coupe de France auront lieu ce dimanche. A la fin de la journée, le nouveau champion de France de stock-car sera désigné.