Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Courrier aux ministres de l'Éducation nationale et de la Culture pour le "droit de parole" dans un monument

lundi 30 juillet 2018 à 18:18 Par Jean-Michel Le Ray, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Vaucluse

Deux enseignantes du collège Elsa-Triolet de Beaucaire (Gard) ont écrit à Jean-Michel Blanquer et à Françoise Nyssen après avoir vécu ce qu'elles considèrent comme une malheureuse mésaventure au Palais des papes d'Avignon lors d'une sortie avec leurs élèves en octobre dernier.

Le Palais des papes est un monument historique non un musée
Le Palais des papes est un monument historique non un musée © Radio France - Aurélie Lagain

Avignon, France

Lors d’une sortie de classe à Avignon en octobre, deux enseignantes du collège Elsa-Triolet de Beaucaire se sont vues interdire de commenter la visite à leurs élèves. Après avoir acquitté l'entrée au prix de groupe, pas question en effet pour ces professeurs d’histoire-géographie et d’art plastique d’expliquer le lieu et son histoire à leurs élèves sans recourir à un des guides payant du palais ou bien de régler la somme de 60 euros pour "droit de parole"

"On nous a dit que nous faisions concurrence aux guides officiels."

Les enseignantes ont refusé et ont trouvé un arrangement pour les deux visites programmées avec deux autres classes les jours suivants, grâce au port d’un badge de guide afin de pouvoir décliner la visite avec les documents préparés en classe. Néanmoins, après s’être renseigné sur la gratuité accordé en pareil cas au Louvre ou à Versailles, les enseignantes ont décidé d’écrire aux ministres de l’Éducation nationale et de la Culture

De son côté, la direction d’Avignon Tourisme précise qu'il faut protéger la profession de guide en référence à un décret d’août 2001. L'organisme explique que des dérogations peuvent se régler au cas par cas si les demandes sont préalablement exposées à l’avance et si aucun guide n’est disponible. Mais Avignon Tourisme souligne toutefois que le Palais des papes n'est pas un musée national, mais bien un monument avec d'autres règles de visites. 

Le récit d'une des deux enseignantes gardoises