Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les festivités d'été de Strasbourg dans l'attente d'un protocole sanitaire

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les festivités d'été sont bien au programme à Strasbourg. La mairie en a présenté les différents axes ce jeudi 4 mars. Problème : les animations restent soumises à l'évolution de l'épidémie du Covid-19 et à un protocole sanitaire qui se fait toujours attendre.

Les festivités à Strasbourg en juillet 2019. (Photo d'illustration)
Les festivités à Strasbourg en juillet 2019. (Photo d'illustration) © AFP - PATRICK HERTZOG

Les festivités d'été résistent pour le moment à l'épidémie de Covid-19. La Ville de Strasbourg annonce ce jeudi 4 mars les "deux premiers temps forts" attendus d'avril à octobre prochain. Le grand spectacle d'été se tiendra sur deux sites : la Place du Château et au parc naturel urbain de l'île-Bruche, à la montagne verte. Le spectacle "son et lumière" autour de la cathédrale Notre-Dame aura bien lieu. En parallèle, un "quartier flottant" sera installé sur les docks, devant la médiathèque André Malraux.

Anticiper l'évolution de l'épidémie

L'horizon reste encore flou pour la mairie. Difficile d'annoncer un cadre sanitaire quand la menace d'une reprise de l'épidémie pourrait être toujours d'actualité cet été. "Les contraintes changent d'une semaine à l'autre, on est dans une situation d'incertitude," résume Guillaume Libsig, adjoint à la mairie en charge de la politique événementielle. 

Pour réduire les risques d'annulation, la Ville de Strasbourg a donc opté pour des sites capables de s'adapter à un resserrement des contraintes sanitaires. Pour le moment, la jauge maximale en festival est de 5.000 places assises en plein air. Une ligne de conduite qui pourrait évoluer en fonction de l'épidémie. "Nous sommes relativement confiants pour pouvoir tenir un certain nombre d'événements", espère la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian. 

Jeanne Barseghian - Maire de Strasbourg.

"Déconfiner les esprits"

Au-delà des jauges et des règles sanitaires, Jeanne Barseghian a insisté sur l'objectif même de ces festivités d'été : "une invitation à l'imagination, la période qu'on vit est difficile, et il y a un besoin de déconfiner les esprits." La mairie mise sur des animations en son et lumière, sans autres précisions. "On fait confiance à la capacité de création des prestataires", argumente Guillaume Libsig, "cela sera un haut lieu de la créativité, des habitants comme des touristes."

Les deux appels d'offre seront lancés demain pour sélectionner les prestataires en charge des événements. Le retour est attendu pour le 13 avril, avant l'analyse et le choix pour un démarrage prévu le 3 juillet. Le budget de ces festivités est de 708 000 euros, dont 60% pour la Place du Château.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess