Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Creuse : le cinéma l'Eden à La Souterraine va-t-il fermer ses portes fin juin ?

-
Par , France Bleu Creuse

L'établissement est en difficulté financière, et la MJC de La Souterraine, qui s'occupe de la gestion, ne peut plus payer les factures. Si aucune solution n'est trouvée avec les élus, le cinéma fermera ses portes le 30 juin.

Le cinéma L'Eden à La Souterraine est menacé de fermeture.
Le cinéma L'Eden à La Souterraine est menacé de fermeture. © Radio France - Emeline Ferry

La Souterraine, France

À chaque séance, les habitués sont au rendez-vous. Une vingtaine de spectateurs à chaque fois, comme Magalie et sa fille Abby. "On vient tous les mercredis, quand un film nous intéresse. On a nos places attitrées, nos petites habitudes", raconte la maman. Alors elles n'imaginent pas l'Eden fermer ses portes : "Il faut garder notre cinéma !".

Pourtant, l'établissement de La Souterraine est en danger. Le cinéma pourrait fermer ses portes le 30 juin à cause de difficultés financières. C'est la MJC (Maison des jeunes et de la culture) qui s'occupe de la gestion, mais elle ne peut plus payer les factures, qui s'accumulent. "Tous les ans, on fait le même constat : comme tous les cinémas mono-écran en milieu rural, avec des projectionnistes salariés, il y a un déficit", explique Michèle Delavaud, présidente de la MJC. 

Le problème ne vient pas du nombre de spectateurs

Il y a 20.000 à 25.000 euros de déficit. Mais le problème ne vient pas de la fréquentation. "Il y a suffisamment de monde qui vient. Il y a entre 14.000 et 16.000 spectateurs chaque année au cinéma, on a une bonne programmation.  Donc le problème ne vient pas du fait qu'il n'y a pas assez de monde", souligne le trésorier, Philippe Viard. 

Le souci, c'est que la MJC ne peut plus assumer le déficit du cinéma, qui s'ajoute aux dépenses pour les autres activités de l'association culturelle. 

Une solution avant le 30 juin

Alors il faut trouver une solution rapidement, avant le 30 juin. La mairie de La Souterraine et la communauté de communes Monts et Vallées Ouest Creuse ont été alertées et cherchent des solutions. Parmi les hypothèses : une prise en charge du cinéma par l'une des deux collectivités. 

Mais ce n'est pas si simple, explique Guy Dumignard, adjoint au maire et vice-président de la communauté de communes. "C'est une solution parmi d'autres qui pourrait être envisagée, mais ça a un coût. Et quand on connaît les finances des communes aujourd'hui, ce n'est pas un choix facile.... Il faut trouver des moyens pour le faire. On est en réflexion pour l'instant, il faut trouver une solution pour conserver ce cinéma, qui est important pour le territoire", indique l'élu. 

Vers une subvention annuelle ? 

Pour la MJC, la solution serait une subvention annuelle de 23.000 à 25.000 euros qui couvrirait le déficit récurrent du cinéma. "Que ce soit à l'échelon communal ou intercommunal, il faut que les élus se positionnent. Il faut une volonté du territoire pour développer ce qui est nécessaire à la population", appelle Philippe Viard. 

L'équipe envisage aussi d'investir pour créer une deuxième salle avec un nouvel écran, mais là aussi, il faudrait des financements.